/finance/news
Navigation

Un compte bancaire à intérêt élevé trop beau pour le Québec

Un compte bancaire à intérêt élevé trop beau pour le Québec
Illustration Adobe Stock

Coup d'oeil sur cet article

La Banque Laurentienne tente le grand coup en proposant un compte d’épargne assorti d’un taux d’intérêt exceptionnellement élevé de 3,3 %.

Première question : pourquoi l’institution financière québécoise le propose-t-elle partout ailleurs au Canada, sauf au Québec ? Deuxième question : combien de temps va-t-elle maintenir ce taux ?

Depuis le 19 novembre, les épargnants du reste du Canada peuvent profiter de ce nouveau compte d’épargne à intérêt élevé (CEIE) par la plateforme électronique de la Laurentienne. Les Québécois devront attendre quelque part au début de l’année 2020. L’institution financière explique vouloir lancer le produit « par phases ».

Frustrant !

C’est frustrant, sachant que l’offre pour ce type de produit a toujours été moins intéressante au Québec. Ce l’est d’autant plus qu’on doute que le taux puisse être maintenu bien longtemps, et que, lorsqu’il sera abaissé, il le sera partout en même temps.

Pareil intérêt pour un compte bancaire, il y a des lunes qu’on n’a pas vu ça. Pour donner une idée, chez Desjardins, le compte d’épargne à intérêt élevé affiche un maigre 1 %. À la Banque Nationale, le produit de la même catégorie offre actuellement un taux de 2,75 %, mais pour une période limitée. Il redescendra à 1 % dès le 1er janvier.

Pour trouver des CEIE dignes de ce nom, il faut se tourner vers les banques virtuelles. La Banque EQB propose un compte à 2,3 %. On peut obtenir 2 % chez Wealth Simple. Ailleurs au pays, où l’éventail pour ce type de produits est plus diversifié, les meilleurs taux sur le marché oscillent entre 2,5 et 2,8 %.

Séduire le ROC

Avec une proposition à 3,3 %, la Laurentienne cherche évidemment à faire le plein de clients au Canada anglais, un marché où elle était jusqu’à maintenant absente. On imagine mal comment ce taux pourra rester à ce niveau bien longtemps. L’intérêt annuel sur le certificat de placement garanti (CPG) de la même institution ne dépasse pas 2,25 % pour de l’épargne gelée durant cinq ans !

C’est la Banque ING Direct qui a popularisé le concept du CEIE au Canada durant les années 2000. Rachetée par la Scotia, elle a été rebaptisée Tangerine. Son CEIE n’est guère plus intéressant que ceux des autres grandes banques.

Comment utiliser un compte à intérêt élevé ?

  • Ce type de compte ne doit surtout pas servir aux transactions quotidiennes. Généralement, aucuns frais mensuels ne sont débités du compte, mais les coûts de transactions (achats, paiements, transferts) sont prohibitifs.
  • Ils sont parfaits pour y accumuler de l’argent en vue de réaliser des projets à moyen ou long terme : rénovations, voyages, gros achats. On peut aussi y laisser dormir sa réserve en cas d’imprévu.
  • Pour les investisseurs, il s’agit d’une bonne option pour y laisser déposer temporairement des liquidités en attendant de bonnes occasions sur les marchés boursiers.