/weekend
Navigation

L’Espace Libre prêt à rouvrir ses portes

Coup d'oeil sur cet article

Pour célébrer ses 40 ans, le théâtre Espace Libre fait peau neuve après une cure de rajeunissement, fruit d’importantes rénovations au coût de 2,3 millions de dollars. En somme, huit pièces seront montées à compter de janvier, qui marque sa réouverture.

Histoire populaire et sensationnelle 

Photo Courtoisie

« Notre thème de la saison est l’héritage », annonce d’emblée Geoffrey Gaquère, qui en est à sa sixième année à la direction artistique du théâtre Espace Libre. Histoire populaire et sensationnelle, une pièce écrite par Gabriel Plante, qui ouvrira la saison, s’interroge sur le rapport des Québécois avec leur histoire. On y raconte l’histoire d’un couple qui vit aux crochets de la société et qui a un enfant prêt à quitter la maison, mais qui n’est pas outillé à faire face à la vie.« Nous serons dans une comédie grinçante », précise Geoffrey Gaquère, qui est également codirecteur général du théâtre Espace Libre. Christian Bégin, Philippe Boutin, Sébastien David, Jacques L’Heureux et Gabriel Plante seront de la distribution.

  • Dès le 28 janvier 2020

Trip

Photo Courtoisie

Écrite et mise en scène par Mathieu Quesnel, la pièce Trip, sera jouée par une vingtaine d’artistes qui déambuleront sur scène, notamment Stéphane Demers, Yves Jacques, Simon Lacroix, Navet Confit et Éric Robidoux. « C’est un spectacle sur l’aspiration à la liberté totale qui revisite les années 1960 », révèle le directeur artistique. On se questionnera à savoir si on est plus libre aujourd’hui qu’à cette époque.

  • Dès le 6 mars 2020

Une conjuration

Photo Courtoisie

Au printemps prochain, on retrouvera sur scène le duo composé d’Alexis Martin et de Daniel Brière, du Nouveau Théâtre Expérimental, auquel s’ajoutera Marilyn Castonguay. Écrite par Alexis Martin et mise en scène par Daniel Brière, la pièce campée dans une maison d’un village de pêcheur évoque l’histoire d’un écrivain et d’un artiste-peintre, deux individus qui s’offusquent de voir la liberté humaine s’estomper.

« Il est question d’un manifeste écrit avant la Seconde Guerre mondiale qui visait à dénoncer le système dans lequel on vivait, où l’on réduisait l’être humain à être uniquement un travailleur et une machine à produire », explique Geoffrey Gaquère. Des vidéos de Georges Bataille et André Masson, deux artistes et penseurs du siècle dernier, seront également présentées.

  • Dès le 14 avril 2020

La cartomancie du territoire

Photo Courtoisie, Gabrielle Desmarchais

La pièce de Philippe Ducros sera reprise, dans laquelle l’auteur a traversé notre grand territoire afin d’aller à la rencontre des Premières Nations pour se rapprocher de onze nations du Québec afin de mieux les comprendre.

Cette création théâtrale et vidéographique nous fait découvrir qui sont ces Autochtones, les véritables descendants du sol sur lequel on vit.

  • Dès le 12 mai 2020

Plusieurs autres pièces

Parmi les autres spectacles qui prendront l’affiche la saison prochaine, mentionnons en février, Bow’t Trail Retrospek, un spectacle chorégraphique documentaire avec une danseuse et un musicien sur scène, suivi par un spectacle solo de la performeuse et activiste Pascale Drevillon, Genderf*Cker, qui expose sa vision d’un monde binaire. Le spectacle sera mis en scène par Geoffrey Gaquère. On clôturera la saison en juin avec la pièce Violette où un récit tragique attend les spectateurs.