/news/politics
Navigation

Tarifs d'électricité: les oppositions fustigent l'adoption de la loi

Tarifs d'électricité: les oppositions fustigent l'adoption de la loi
Photo Simon Clark

Coup d'oeil sur cet article

QUÉBEC | Les partis d'opposition demeuraient ulcérés, dimanche, à la suite de l'adoption du controversé projet de loi 34 de la CAQ sur les tarifs d'électricité sous le bâillon, en pleine nuit, tout juste avant la fin des travaux parlementaires à l'Assemblée nationale pour le congé des Fêtes.  

• À lire aussi: Un projet de loi «bullshit» sur les tarifs d’électricité, dit l'opposition  

La loi a pour effet de geler les tarifs d'électricité en 2020, avant de fixer leur augmentation en fonction de l'inflation. Un montant de 500 M$ sera aussi reversé aux clients d'Hydro-Québec.  

La pièce législative a été adoptée à 60 voix contre 39, lors d'un vote tenu peu après minuit.  

Les partis d'opposition et différents groupes militants ont fustigé la nouvelle loi, faisant valoir que la Coalition avenir Québec a renié sa promesse de remettre aux Québécois 1,5 G$ sur les montants perçus en trop par Hydro-Québec.  

«La CAQ avait promis de redonner le 1,5 G$ [...], mais la population ne reverra jamais la couleur de son argent. Tout ce que les gens vont trouver sous le sapin de Noël, c'est des augmentations de tarif», a notamment fustigé la députée solidaire Ruba Ghazal, par communiqué.  

«La hausse des tarifs, pour les années qui suivront, sera substantiellement plus élevée que ce que la Régie de l'énergie autorisait par le passé», a pour sa part dénoncé le péquiste Martin Ouellet.  

Selon le Parti québécois, les augmentations de tarifs liés à l'inflation coûteront environ 600 M$ aux Québécois lors des cinq prochaines années.  

Qui sont les hommes et les femmes derrière nos politiciens? Emmanuelle présente... un balado animé par Emmanuelle Latraverse.

Les deux partis d'opposition ont accusé la CAQ de jouer le jeu d'Hydro-Québec en muselant la Régie de l'énergie, qui établissait auparavant la hausse du tarif d'électricité annuelle en analysant les demandes d'Hydro-Québec.  

De son côté, la CAQ assure que sa loi permettra aux clients d'Hydro-Québec d'économiser et de mieux prévoir le montant de leur facture d'une année à l'autre. «Ainsi, tous les types de clientèles seront en mesure de prévoir le coût de leur électricité, ce qui peut faciliter grandement la vie des familles qui doivent budgéter ces dépenses», a fait valoir le ministre de l'Énergie, Jonatan Julien.  

Les députés de l'Assemblée nationale ont ajourné leurs travaux après le vote en vue du congé des Fêtes. Ils seront de retour en Chambre le mardi 4 février 2020.