/world/pacificasia
Navigation

La Corée du Nord dénonce le «bluff» diplomatique du «vieillard» Trump

FRANCE-WWI-POLITICS-HISTORY-CENTENARY-DIPLOMACY
Photo AFP

Coup d'oeil sur cet article

La Corée du Nord s’en est prise lundi au « bluff » diplomatique du président américain Donald Trump, « un vieillard dépourvu de patience », augmentant la pression sur Washington à propos des négociations sur le nucléaire. 

M. Trump et le leader nord-coréen Kim Jong Un avaient échangé insultes et menaces d’apocalypse nucléaire en 2017. Après une dangereuse montée des tensions, Washington et Pyongyang avaient entamé un dialogue inédit sur la dénucléarisation de la Corée du Nord l’année suivante. 

Les relations se sont à nouveau dégradées après un sommet raté à Hanoï en février: le président américain avait refusé de commencer à lever les sanctions imposées à Pyongyang en échange d’un début de désarmement nucléaire proposé par Kim Jong Un. 

Pyongyang a donné à Washington jusqu’à la fin de l’année pour lui faire de nouvelles propositions en échange d’une reprise des négociations sur la dénucléarisation, menaçant de prendre une « nouvelle direction » non précisée si rien d’acceptable n’était mis sur la table par les Américains. 

M. Trump a indiqué samedi que l’option militaire restait ouverte, tout en estimant que « Kim Jong Un est trop intelligent et a beaucoup trop à perdre, voire tout, à agir de façon hostile ». 

Kim Yong Chol, ex-ministre nord-coréen des Affaires étrangères, a raillé lundi les « mots et tournures bizarres » de M. Trump, le qualifiant de « vieillard irréfléchi et incohérent ». 

« Cela montre naturellement que Trump est un vieillard dépourvu de patience », a dit M. Kim, désormais président du Comité coréen de paix Asie-Pacifique, dans un communiqué diffusé par l’agence officielle KCNA. « De ses mots et expressions, nous pouvons voir à quel point il est irrité aujourd’hui ». 

Le responsable nord-coréen a souligné que Kim Jong Un n’avait utilisé « aucune expression irritante envers le président américain pour le moment », mais prévenu que sa « compréhension » envers M. Trump pourrait changer. 

« Il doit comprendre que son style de bluff et son hypocrisie semblent assez anormaux et irréalistes pour nous », selon M. Kim. « Nous n’avons plus rien à perdre ». 

Lundi soir, un autre responsable nord-coréen, Ri Su Yong, vice-président du Comité central du parti des travailleurs de Corée, a prévenu dans un communiqué à KCNA que M. Trump devrait « réfléchir à deux fois s’il ne veut pas voir des conséquences encore plus catastrophiques ». 

Depuis plusieurs mois, le Nord multiplie les déclarations abruptes et les tirs d’armements balistiques, dont un « test très important » depuis sa base de lancement de satellites ce weekend. 

Jeudi encore, la vice-ministre des Affaires étrangères Choe Son Hui avait qualifié M. Trump de « gâteux », le surnom favori de Pyongyang pour le dirigeant américain au pic des tensions de 2017.