/entertainment/comedy
Navigation

Mike Ward n’a pas été avantagé

Son passage en cour ne l’a pas aidé à remporter ses Olivier

Mike Ward a été le grand gagnant de la 21e édition du gala Les Olivier dimanche en remportant quatre trophées, dont Olivier de l’année et Spectacle d’humour de l’année.
Photo Agence QMI, Joël Lemay Mike Ward a été le grand gagnant de la 21e édition du gala Les Olivier dimanche en remportant quatre trophées, dont Olivier de l’année et Spectacle d’humour de l’année.

Coup d'oeil sur cet article

Les jurys des Olivier avaient choisi les gagnants un mois avant la présentation du gala de dimanche. Le passage médiatisé de Mike Ward devant la Cour d’appel, une dizaine de jours plus tôt, n’a donc pas aidé l’humoriste à remporter ses quatre trophées.

Ceux qui croyaient que le gala Les Olivier de dimanche avait été arrangé avec « le gars des vues » devront se raviser. Ce n’est qu’une simple coïncidence que Mike Ward ait triomphé quelques jours après avoir essuyé un autre échec dans son histoire face à Jérémy Gabriel.

« La date finale pour envoyer les bulletins de vote était le 8 novembre, mentionne Johanne Pouliot, directrice générale de l’Association des professionnels de l’industrie de l’humour (APIH) et directrice de scrutin des Olivier. Les jurys spécialisés ont délibéré à la fin septembre et début octobre. Le jugement de la Cour d’appel, qui a eu lieu le 28 novembre, n’a donc pas eu d’influence sur le vote. »

Pour ce qui est de l’Olivier de l’année, Mike Ward a sans doute profité de sa couverture médiatique abondante des derniers jours pour aller chercher des votes supplémentaires. Lors de son discours de remerciement pour l’Olivier de l’auteur de l’année, l’humoriste a même invité les téléspectateurs à voter pour lui s’ils voulaient entendre plus tard son discours sur la liberté d’expression.

Discours-fleuve

Et Ward a tenu promesse en fin de gala puisqu’il a livré un discours-fleuve de près de cinq minutes qui lui a valu une ovation. « C’est quand même le premier rappel de l’histoire des Olivier », a lancé le coanimateur du gala, Pierre Hébert.

Sans vouloir prendre position pour Mike Ward, Johanne Pouliot a indiqué que cet enjeu-là sur la liberté d’expression « est une préoccupation qui réunit tous les secteurs culturels, pas juste l’humour ».

Les cotes d’écoute de ce 21e gala Les Olivier ont été légèrement en hausse, cette année. Selon les données préliminaires, 1 359 000 personnes ont regardé le gala sur ICI Radio-Canada Télé, comparativement à 1 215 000 l’an dernier.