/sports/others
Navigation

«Je le mets dans la catégorie des grands» : le Québec réagit au décès de l'animateur Jean Pagé

Coup d'oeil sur cet article

Le décès de l’animateur et journaliste sportif Jean Pagé a provoqué de nombreuses réactions chez ses collègues et amis.  

• À lire aussi: Dix moments marquants dans la vie de Jean Pagé  

«Aujourd'hui, j'ai perdu un de mes humains préférés! Un homme de coeur!, a notamment témoigné son ami Éric Lavallée, qui l’a longtemps côtoyé à titre de producteur de l’émission de télévision "110%". Jean, tu as mené tout un combat avec dignité et distinction. J'ai été fasciné par ta force, ton courage, ta lucidité, ta persévérance et ta grande résilience! Merci pour cette belle leçon de vie.» 

M. Pagé, d’abord connu pour son travail à «La Soirée du hockey» et lors de nombreux Jeux olympiques, est mort des suites du cancer de la prostate. 

ÉCOUTEZ l'entrevue de Laurent Proulx, président directeur général de l’organisme PROCURE, sur QUB radio:

«C'est avec le coeur lourd que nous vous annonçons le décès de notre ambassadeur émérite Jean Pagé, a ainsi publié l’organisme PROCURE, mardi. Repose en paix Jean et merci pour tout ce que tu as fait pour PROCURE. Nous continuerons le combat pour toi!» 

Le commentateur sportif Rodger Brulotte a aussi rendu un bel hommage au défunt sur les ondes de TVA Nouvelles. 

«Je le mets dans la catégorie des grands avec [René] Lecavalier et [Richard] Garneau», a indiqué Brulotte, soulignant au passage la qualité de son français, sa gentillesse légendaire, son respect pour les autres et son apparence soignée. 

«J'ai travaillé avec Jean aux Jeux olympiques à Salt Lake City, j'ai fait "La Soirée du hockey" avec lui, a corroboré l’analyste Michel Bergeron, également ancien entraîneur des Nordiques de Québec, sur les ondes de TVA Sports. Ce qui m'a toujours impressionné de lui, c'est son professionnalisme. [...] Pour moi, je perds un "chum", ç'a été un maudit bon gars, apprécié.» 

Hommage au Centre Bell 

La classe politique a également réagi au décès de M. Pagé, dont le premier ministre du Québec, François Legault. 

«Pour moi, Jean Pagé, c’est "La Soirée du hockey", c’est "110%", ce sont les Jeux olympiques, c’est quelqu’un qui était toujours souriant, sympathique, a indiqué le premier ministre. J’ai eu l’occasion de le rencontrer à quelques reprises et c’est un homme qui était facile d’approche et apprécié de ses collègues.» 

Au niveau fédéral, le nouveau ministre du Patrimoine canadien, Steven Guilbeault, s’est fait le porte-parole. 

«Le pays vient de perdre une grande voix et surtout un grand homme, a-t-il écrit sur Twitter. "La Soirée du hockey" avec Jean Pagé, ça fait partie de mon enfance.»
Mercredi soir, le Canadien de Montréal contribuera à son tour à lui rendre hommage lors du match local face aux Sénateurs d’Ottawa. Un moment de silence lui sera effectivement réservé dans le cadre de cette partie. 

Ce qu’ils ont dit 

«Nous perdons un homme que j'aimais beaucoup. Jean, ton absence va créer un vide dans le monde du sport québécois» - Isabelle Charest, ministre déléguée à l’Éducation, responsable du loisir et du sport et ministre responsable de la Condition féminine 

«Un grand animateur mais surtout un grand homme qui a marqué ma carrière» - Louis Jean, journaliste et animateur à TVA Sports 

«Jean Pagé aura non seulement laissé sa marque à la barre de "La Soirée du hockey", mais aussi dans tout l’univers sportif, radiophonique et télévisuel. Sa passion et son tact vont nous manquer» - Valérie Plante, mairesse de Montréal 

«Nous venons de perdre un ami, un allié un homme d'une grande sensibilité pour les autres, dévoué à plusieurs causes, dont celle du cancer de la prostate (Procure). Je l'adorais comme animateur et journaliste sportif» - Denis Coderre 

«Tu vas me manquer mon ami» - Bertrand Godin 

«Un privilège d’avoir eu la chance de le revoir tout dernièrement, afin de lui remettre la médaille d'honneur de l’Assemblée nationale» - François Paradis, président de l’Assemblée nationale      

Simplicité et courage  

Tous ces témoignages s’ajoutent notamment à celui du journaliste Réjean Tremblay qui, dans une touchante chronique publiée dans «Le Journal de Montréal», avait rendu hommage à son ami en juin dernier.  

«Je connais Jean Pagé depuis presque toujours, écrivait ainsi Réjean Tremblay. On a joué des dizaines de matchs de tennis ensemble, on a couvert le conseil municipal de Chicoutimi, on s’est battu dans une chambre d’hôtel à Saint-Pétersbourg en Russie, on s’est rendu quelques services dans la vie. [...] Il y a 23 ans, c’était avant Noël, j’ai appris qu’il souffrait d’un cancer de la prostate, Il a été opéré et traité, est devenu porte-parole de Procure, et la simplicité et le courage avec lesquels il a fait face au drame m’ont toujours impressionné.»          

  

Autres réactions              

  

François Legault   

Pascal Bérubé  

  

Pierre Arcand   

  

Yvon Pedneault  

  

Valérie Plante  

  

François Paradis  

  

  

Nathalie Roy   

  

Dominique Anglade   

  

  

Marguerite Blais   

Michel Beaudry  

  

Alexandre Cusson  

  

Steven Guilbeault  

  

Isabelle Charest  

  

Jean-Charles Lajoie  

  

Denie Coderre   

  

Thérèse Parisien   

  

Louis Jean   

  

Marie Grégoire   

  

Jean-Philippe Bertrand   

Vincent Marissal