/finance/business
Navigation

Vol de données chez Desjardins: la liste des clients exposés s’allonge encore

L’ex-employé a eu accès aux renseignements de 1,8 million de détenteurs de cartes de crédit

Coup d'oeil sur cet article

Desjardins élargit encore une fois sa protection contre le vol, cette fois-ci à plus de huit millions de personnes, après avoir appris que l’employé malveillant a eu accès aux données de 1,8 million de détenteurs de cartes de crédit et de produits de financement.   

Guy Cormier, président du Mouvement Desjardins, ne s’est pas présenté devant les médias hier. Il a plutôt convoqué une conférence téléphonique.
Photo d'archives, Agence QMI
Guy Cormier, président du Mouvement Desjardins, ne s’est pas présenté devant les médias hier. Il a plutôt convoqué une conférence téléphonique.

«Nous avons pu confirmer que l’employé a eu en sa possession les informations personnelles d’un plus grand nombre de personnes. Cela dit, nos analyses n’indiquent pas que ces données ont été transmises à des tiers», a souligné Guy Cormier, président et chef de la direction, lors d’une conférence de presse uniquement téléphonique.         

C’est dans le cadre de son enquête interne que l’institution financière a conclu que le travailleur fautif a notamment pu consulter les renseignements personnels de détenteurs de cartes de crédit ainsi que de produits de financement, comme Accord D, qui n’étaient pas membres chez Desjardins.         

Des tonnes de dossiers  

Ce qui signifie que l’ex-employé a pu regarder près de 6,2 millions de dossiers. Il n’aurait toutefois pas eu accès aux données des filiales d’assurances et de gestion de patrimoine, précise M. Cormier.         

La coopérative a donc décidé d’élargir sa protection contre le vol d’identité à tous les clients à travers le pays faisant des affaires avec Desjardins. Les anciens membres pourront avoir eux aussi accès à un service de surveillance de crédit.     

Le nombre de Canadiens protégés par Desjardins est ainsi passé de 4,2 millions en novembre à plus de 8 millions.       

   Ce nombre équivaut presque à la population du Québec, estimée à 8,4 millions d’habitants.         

Même s’ils ne sont pas touchés, la coopérative a choisi de protéger les clients de ses filiales d’assurances et de gestion de patrimoine (2 millions de personnes).         

Précisons que le 8 millions ne tient pas compte des anciens membres qui lèveront la main au cours des prochaines semaines pour obtenir la couverture. La coopérative leur offrira le service de surveillance du crédit d’Equifax pendant cinq ans.         

Desjardins mentionne que des avis publics dans les médias seront prochainement publiés pour informer les consommateurs de la procédure à suivre et un formulaire pour s’inscrire sera accessible sur leur site web.         

Pas de fraude par carte  

«À l’ère du numérique, il nous apparaît responsable comme groupe financier d’offrir la protection Desjardins à tous les membres et clients d’assurance, de valeurs mobilières, de gestion privée, dans nos caisses et dans nos centres aux entreprises tant et aussi longtemps que le Canada ne se sera pas doté d’une identité numérique robuste», note M. Cormier.         

La coopérative assure qu’aucune carte de crédit n’a été compromise. Les mots de passe, les questions de sécurité et les numéros d’identification n’auraient pas été touchés. L’ex-employé n’aurait eu accès qu’aux renseignements personnels des détenteurs.         


La semaine dernière, la direction de Desjardins a annoncé le départ de deux vice-présidents en lien avec la fuite de données, soit le premier vice-président exécutif et chef de l’exploitation, Denis Berthiaume, et le premier vice-président des technologies de l’information, Chadi Habib.   

Ça va s’arrêter où ?  

20 juin | 2,9 millions de clients  

Desjardins annonce qu’un employé malveillant a soutiré des informations personnelles (nom, prénom, adresse, date de naissance, numéro d’assurance sociale, etc.) de 2,9 millions de membres (dont 2,7 millions de particuliers).         

1er novembre | 4,4 millions de clients  

Desjardins dévoile que tous ses membres particuliers (4,2 millions de clients) et près de 200 000 entreprises membres sont touchés. Le mois suivant, soit le 3 décembre, Desjardins annonce le départ de deux vice-présidents.         

10 décembre | 8,2 millions de clients  

Desjardins annonce que 1,8 million de clients détenteurs de cartes de crédit et 2 millions de clients d’assurances font maintenant l’objet de protection --pour vol de données en raison de l’enquête interne chez Desjardins.         

La facture de protection de Desjardins gonfle  

L’élargissement du périmètre de protection contre le vol d’identité à plus de 8 millions de Canadiens pourrait coûter de 10 à 15 millions de dollars au Mouvement Desjardins.         

Ce montant viendra s’ajouter à la provision de 70 millions $ effectuée par la coopérative cet été pour couvrir les frais en lien avec la fuite de données.         

Rappelons qu’en juin, l’incident ne concernait que 2,9 millions de particuliers et d’entreprises. Puis en novembre, ce nombre a bondi à 4,4 millions. Plusieurs d’entre eux avaient toutefois déjà une protection contre le vol d’identité puisque l’institution financière l’avait déjà élargie à tous ses membres.         

Mardi, Desjardins a ajouté que son ex-employé avait aussi eu accès aux renseignements personnels de 1,8 million de détenteurs additionnels de cartes de crédit ou de produits de financement. Ces données n’auraient toutefois pas été vendues.         

Par mesure préventive, le Mouvement a également pris la décision d’offrir la protection aux détenteurs de services d’assurances (2 millions de clients), et ce, même s’ils ne seraient pas touchés. Les anciens membres des caisses pourront aussi, dorénavant, être couverts.         

Plus d’investissements  

«Il se peut que la provision soit augmentée entre 10 millions et 15 millions, mais entre vous et moi, ce chiffre n’est pas vraiment significatif. Desjardins a des excédents de 2,3 milliards par année», a répondu en point de presse le premier vice-président intérimaire Technologies de l’information, Réal Bellemare.         

Par ailleurs, l’institution financière prévoit rehausser ses investissements en matière de sécurité au cours des prochaines années. Ils s’élèvent actuellement à environ 70 millions $ par an, soit le même montant que la provision pour la fuite.         

Beaucoup à Equifax  

Des 70 millions $ destinés à couvrir les frais de l’incident, 30 M$ devaient servir initialement à payer les frais juridiques et l’ensemble des ententes de protection avec les firmes de crédit Equifax et TransUnion.         

Pour les 40 M$ restants, il s’agissait d’une provision pour la Protection membres Desjardins contre le vol d’identité.         

Cette assurance prévoit notamment un montant de 50 000 $ qui peut servir à couvrir les frais lors d’une démarche de restauration d’identité.         

Ce qui est couvert par Desjardins  

Pendant 5 ans, Desjardins a décidé d’offrir à tous ses membres et clients un service gratuit de surveillance du crédit par la firme Equifax pour ces produits.  

Cartes de crédit  

Les détenteurs de cartes de crédit personnelles et professionnelles.         

Financement  

Les détenteurs de financement comme Accord D, de marges de crédit, de prêts personnels et de prêts aux entreprises.         

Prêts  

Les détenteurs de prêts hypothécaires, de prêts pour achats de véhicules, de prêts REER et de prêts aux étudiants         

Assurances  

Les détenteurs de produits d’assurance vie, d’assurance maison et d’assurance automobile.         

À VOIR ÉGALEMENT...