/finance
Navigation

Accès à la propriété: l’APCHQ souhaite faire bouger Québec et Ottawa

Bloc Immobilier Maison
Photo Fotolia

Coup d'oeil sur cet article

MONTRÉAL – L’accession à la propriété sera un «enjeu majeur» en 2020, selon l’Association des professionnels de la construction et de l’habitation du Québec (APCHQ), qui demande aux gouvernements d’agir afin que les jeunes puissent, comme leurs parents, devenir propriétaires.

L’APCHQ profite des consultations prébudgétaires à Québec et à Ottawa pour rappeler que la hausse importante des prix des propriétés ces dernières années a mis à mal la possibilité pour les milléniaux d’acheter une maison ou un condo.

«Au cours des dernières années, l’augmentation incessante du prix des habitations met en péril le rêve de devenir propriétaire de toute une génération de Québécois», a dit François Bernier, vice-président principal Affaires publiques à l’APCHQ.

L’APCHQ recommande d’abord de faire une mise à niveau des remboursements pour habitation neuve. «Ceux-ci devraient s’harmoniser avec les remboursements proposés par le gouvernement du Canada, pour ainsi atteindre le palier de 350 000 $ comparativement à 200 000 $ actuellement», a-t-on précisé jeudi, par communiqué.

L’organisation suggère aussi d’indexer plus régulièrement les limites de prix aux fins du calcul des remboursements pour habitations neuves. «Cela permettrait que ces remboursements respectent mieux les principes qui sont à leur origine, et éviterait que les gouvernements doivent procéder à un rattrapage important, avec le défi budgétaire que cela suppose», a-t-on mentionné.

«Avec seulement 44,2 % des 25 à 34 ans qui sont propriétaires, il serait [...] cohérent de les appuyer dans l’un des moments les plus importants de leur vie, soit l’acquisition d’une propriété, et ce, pour ne pas creuser davantage l’écart avec les générations qui les ont précédés», a ajouté M. Bernier.

L’APCHQ recommande à nouveau que les parents le souhaitant puissent aider leur enfant en lui transférant une partie de leurs REER, sans pénalité, par l’entremise du Régime d’accession à la propriété (RAP).

De plus, l’APCHQ souhaite la mise en place d’un crédit d’impôt remboursable s’adressant aux premiers acheteurs et milite aussi pour la bonification et la promotion des programmes d’aide à la rénovation comme Rénoclimat.