/news/politics
Navigation

Canadiens français «tous» catholiques: la déclaration de François Legault à Sacramento fait réagir

Une allusion voulant que «tous les Canadiens français» seraient catholiques lancée par François Legault devant le gouverneur de la Californie, Gavin Newsom, a notamment fait bondir le co-porte-parole de Québec solidaire, Gabriel Nadeau-Dubois, qui s’est dit «gêné».
Photo Marc-André Gagnon Une allusion voulant que «tous les Canadiens français» seraient catholiques lancée par François Legault devant le gouverneur de la Californie, Gavin Newsom, a notamment fait bondir le co-porte-parole de Québec solidaire, Gabriel Nadeau-Dubois, qui s’est dit «gêné».

Coup d'oeil sur cet article

SACRAMENTO | Une allusion voulant que «tous les Canadiens français» seraient catholiques, faite par le premier ministre François Legault devant le gouverneur de la Californie, Gavin Newsom, fait beaucoup réagir.  

Mercredi, lors d’une prise d’images à quelques pas du Capitole de l’État de la Californie, M. Legault et M. Newsom ont échangé brièvement sur leurs points en commun, dont leurs passions pour le sport et le vin.  

Quelques instants avant leur tête-à-tête en privé, le premier ministre s’est aventuré sur le sujet de la religion.  

«Nous avons autre chose (en commun), vous êtes catholique? Moi aussi. Bien sûr, tous les Canadiens français le sont», a affirmé M. Legault.  

«Gênant», dit Nadeau-Dubois  

Le moment, diffusé quelques instants plus tard sur les réseaux sociaux, a été largement relayé et critiqué, dans le contexte de l’adoption, il y a quelques mois, de la Loi sur la laïcité de l’État.  

«Vive la laïcité! Le premier ministre vous le dit: TOUS les "Canadiens français" sont catholiques. Seigneur que c’est gênant», a réagi le co-porte-parole de Québec solidaire, Gabriel Nadeau-Dubois.  

«Il est temps de revenir au Québec, monsieur le premier ministre», a commenté le chef parlementaire du Parti québécois, Pascal Bérubé.  

Legault s’explique  

Lors d’un point de presse après sa rencontre avec le gouverneur, mercredi, M. Legault a nuancé quelque peu ses propos.  

«J’en profite à chaque fois pour expliquer un peu notre histoire», a-t-il expliqué.  

Le premier ministre François Legault, lors du bilan de sa mission en Californie devant la presse parlementaire québécoise, mercredi.
Photo Marc-André Gagnon
Le premier ministre François Legault, lors du bilan de sa mission en Californie devant la presse parlementaire québécoise, mercredi.

«Et puis bon, vous savez, au Québec, la majorité des gens étaient catholiques. Pas très pro-affaires. On a, de ce côté-là, un rattrapage à faire par rapport à des membres de d’autres religions», a continué le premier ministre.  

«C’était tout simplement pour rappeler que M. Newsom est un Irlandais et puis on s’entend bien, au Québec, avec les Irlandais catholiques, a-t-il ajouté. On les a intégrés dans les écoles catholiques, on a jasé un petit peu de tout ça.»  

«C’est quelque chose qu’on a en commun, comme notre amour du sport», a conclu M. Legault.  

Le premier ministre reviendra de sa mission de quatre jours en Californie aujourd'hui.  

Qui sont les hommes et les femmes derrière nos politiciens? Emmanuelle présente... un balado animé par Emmanuelle Latraverse.