/finance
Navigation

Il reçoit son salaire d'élu... et une pension de la Caisse de dépôt

Le président du Conseil du Trésor, Christian Dubé,
Photo Francis Halin Christian Dubé, lors d’une annonce d’aide de l’État, plus tôt cette semaine, à Candiac.

Coup d'oeil sur cet article

Le président du Conseil du trésor, Christian Dubé, touche à la fois son salaire de député-ministre et des prestations d’un régime de retraite du gouvernement.   

Le cabinet de M. Dubé a indiqué au Journal que celui-ci touche des prestations de retraite en lien avec le poste de vice-président responsable du Québec qu’il a occupé à la Caisse de dépôt pendant quatre ans.    

Selon le rapport annuel 2017 de la Caisse, M. Dubé a droit à au moins 57 000 $ par année à ce titre. Les prestations proviennent du Régime de retraite du personnel d’encadrement, offert aux cadres des organisations gouvernementales, dont la Caisse.   

Des règles interdisent généralement aux titulaires de charge publique de cumuler un revenu d’emploi et des prestations d’un régime de retraite gouvernemental.    

Qui sont les hommes et les femmes derrière nos politiciens? Emmanuelle présente... un balado animé par Emmanuelle Latraverse.

Députés exemptés  

« La règle de cumul ne s’applique pas aux députés de l’Assemblée nationale », soutient toutefois Myrian Marotte, porte-parole de Christian Dubé.   

« Franchement, recevoir une pension pendant qu’il est payé par les fonds publics, je trouve qu’on s’approche dangereusement de l’indécence, si on n’y arrive pas carrément », s’indigne Vincent Marissal de Québec solidaire.   

Le député estime qu’à titre de responsable de la fonction publique québécoise, M. Dubé se doit de montrer l’exemple.   

Au fil des ans, plusieurs députés ont renoncé à des prestations de retraite parce qu’ils occupaient des postes publics, dont Lucien Bouchard et Gérard Deltell.    

Rappelons qu’à l’été 2014, Christian Dubé a abandonné un poste de député de la Coalition avenir Québec pour devenir vice-président à la Caisse.    

Quatre ans plus tard, alors âgé de 61 ans, il a pris sa retraite de l’institution financière pour retourner en politique. Les salariés de la Caisse peuvent prendre leur retraite à partir de l’âge de 55 ans.   

Au moment de quitter la Caisse, M. Dubé a reçu une somme d’environ 1 million $, soit sa prime de rendement pour les huit mois de travail qu’il a effectués en 2018, jusqu’à son départ à la retraite.   

Rémunération de Christian Dubé à la Caisse de dépôt    

  • 2015 : 985 000 $   
  • 2016 : 1,02 M$   
  • 2017 : 1,33 M$   
  • Primes différées (2015, 2016 et 2017) : 2,47 M$   
  • Prime pour 2018 : environ 1 M$