/news/currentevents
Navigation

Personnalités publiques espionnées: la sommelière Jessica Harnois parmi les victimes

Personnalités publiques espionnées: la sommelière Jessica Harnois parmi les victimes
Photo Le Journal de Montréal, Pierre-Paul Poulin

Coup d'oeil sur cet article

La sommelière Jessica Harnois a l’impression de s’être fait «voler», par le hacker qui l’a espionnée à son insu et elle utilise désormais un téléphone à clapet pour ses activités professionnelles.  

• À lire aussi: L’espion des vedettes accusé aujourd’hui

• À lire aussi: «Ça ne me surprendrait pas qu’il ait fait ça pour s’amuser!»

• À lire aussi: L’espion aux cellulaires sévissait depuis longtemps

«J’ai un dinosaure pour ma compagnie», lance la femme d’affaires, qui fait partie des personnalités qui auraient été espionnées par Pascal Desgagnés, arrêté hier.  

Ce choix de retourner à l’ancien «flip phone» du début des années 2000, lui a été recommandé par son fournisseur cellulaire.  

Comme pour Véronique Cloutier, Mme Harnois aurait appris il y a plus d’un an qu’un «génie» informatique avait réussi à l’espionner à son insu.  

Avant d’être avisée par les policiers, Mme Harnois souligne que des photos ne lui appartenant pas seraient apparues sur son «cloud». Elle remarquait aussi que des sites web qu’elle consultait étaient souvent redirigés ailleurs et qu’elle devait plus fréquemment inscrire ses mots de passe.  

Elle ne connaît pas les motifs de l'auteur de l'espionnage. «Selon la police il s’amusait, c’est comme s’il vivait nos vies», explique-t-elle.   

Comme un vol  

«C’est comme se faire voler», confie-t-elle, ajoutant cependant que ce genre de situation peut «arriver à tout le monde» avec la technologie d’aujourd’hui.  

Elle souligne qu’elle n’avait rien à cacher dans sa vie personnelle, mais elle reconnaît l’aspect intrusif qu’un inconnu ait pu lire tous ses textos et voir ses photos.  

Néanmoins, elle s’est surtout inquiétée d’un point de vue professionnel. «Il avait accès à tout», dit-elle.  

«C’est un message que je passe à tous, de bien protéger leurs systèmes informatiques», poursuit-elle.  

- Avec la collaboration de Jonathan Tremblay  

Si vous avez de l’information sur cette affaire contactez Félix Séguin en toute confidentialité: felix.seguin@protonmail.com et 514-618-6784 (cellulaire, Signal).