/news/transports
Navigation

100 emplois en péril au centre de contrôle du CN, dit le syndicat

CN
Photo d'archives

Coup d'oeil sur cet article

MONTRÉAL | Le Canadien National (CN) fermerait son centre de contrôle ferroviaire à Montréal afin de centraliser ses opérations en Alberta, déplore le syndicat Teamsters Canada.

Une centaine de postes de contrôleurs de circulation ferroviaire seraient ainsi transférés dans l’ouest du pays. «L’entreprise a déjà commencé le transfert d’une vingtaine de postes à Edmonton. Les travailleuses et travailleurs en question venaient tout juste d’être transférés de Toronto à Montréal cette année», a fait savoir le syndicat dans un communiqué.

En entrevue à TVA Nouvelles, Christopher Monette, directeur des Affaires publiques de Teamsters Canada a souligné le CN est en train de déraciner des familles à l’autre bout du pays.

«Certaines de ces familles venaient tout juste de trouver une école ou une garderie pour leurs enfants à Montréal. On ne peut pas jouer de la sorte avec la vie des gens», a précisé le président de Teamsters Canada, François Laporte.

La quasi-totalité des contrôleurs ferroviaires au pays, incluant les quelque 200 contrôleurs qui travaillent pour le CN, est représentée par la Conférence ferroviaire de Teamsters Canada (CFTC).