/news/politics
Navigation

Gaudreault rencontre des indépendantistes catalans emprisonnés

Sylvain Gaudreault, député péquiste
Photo d'archives, Simon Clark Sylvain Gaudreault, député péquiste

Coup d'oeil sur cet article

Le député péquiste Sylvain Gaudreault est ressorti « touché, troublé et inspiré » d’une rencontre avec trois leaders indépendantistes emprisonnés dans un établissement carcéral de la Catalogne, en Espagne.

« Je ne veux pas ramener le spectre d’octobre 1970, mais aucune nation n’est à l’abri de ça. Ce que j’ai retenu de cette rencontre, c’est que la démocratie et les droits [de l’homme], c’est toujours fragile, il faut toujours surveiller ça », a expliqué le prétendant à la chefferie du Parti québécois, vendredi, en entrevue depuis l’Espagne.

« Solidarité »

Ce dernier a profité de son passage à la COP25, à Madrid, pour rendre visite « par solidarité » à ces trois leaders catalans emprisonnés, dont deux anciens ministres du gouvernement de Carles Puidgdemont, Josep Rull et Quim Form.

Il y a aussi rencontré le président d’un organisme culturel pro-indépendance, Jordi Cuixart, lui aussi détenu après le référendum sur l’indépendance de cette province espagnole tenu en 2017.

Qui sont les hommes et les femmes derrière nos politiciens? Emmanuelle présente... un balado animé par Emmanuelle Latraverse.

La rencontre d’environ une heure, qui s’est déroulée en anglais et en français, a porté sur la situation politique en Catalogne, entre autres.

« Ils étaient contents qu’on soit là. Ils voulaient savoir si Trudeau allait permettre à Carlos Puidgdemont de venir au Canada, mais je n’ai pas voulu leur donner de faux espoirs », a indiqué Sylvain Gaudreault.

« Inspiré »

En tant « qu’élu indépendantiste », Sylvain Gaudreault dit se sentir particulièrement solidaire à l’endroit de ces dirigeants catalans emprisonnés.

« J’ai de la misère à m’expliquer qu’un pays démocratique, membre de l’Union européenne, fait des procès sommaires sous de faux prétextes de sédition, de malversation, et donne des peines de plusieurs années à des élus », a-t-il indiqué.

« Ça m’a beaucoup inspiré pour notre propre lutte qu’on a à faire au Québec pour notre indépendance nationale », a ajouté le député de Jonquière, au Saguenay.

À noter que Sylvain Gaudreault était accompagné de la députée de Québec solidaire Ruba Ghazal.