/sports/hockey/canadien
Navigation

Le CH s’incline contre les Red Wings

Le CH se bute à Jonathan Bernier et aux Red Wings

Coup d'oeil sur cet article

Jonathan Bernier n’avait jamais vaincu le Canadien en 11 présences au Centre Bell avant le début de la présente en campagne. Voilà qu’il vient de coller deux victoires en autant de mois. 

Le gardien des Red Wings a repoussé 42 tirs pour permettre aux siens de remporter un court gain de 2 à 1, samedi au Centre Bell.   

Et il s’en est fallu de peu pour qu’il offre à son équipe un premier jeu blanc cette saison. Tomas Tatar, avec seulement 47 secondes à écouler, a secoué les cordages avec un tir frappé de la ligne bleue. 

«Au début de ma carrière, je me plaçais un peu plus de pression à l’idée de jouer à Montréal, a raconté Bernier à son retour au vestiaire. Avant que je gagne mes deux premiers matchs ici, je trouvais que j’avais quand même connu de bons départs. Je savais que j’étais capable de gagner.» 

Le Canadien s’est incliné devant la pire équipe de la LNH, mais dans un circuit où la parité n’a jamais été aussi présente, aucun adversaire ne peut être vaincu d’avance.  

Pénalité coûteuse 

D’ailleurs, on ne peut accuser le Tricolore d’avoir pris ses rivaux à la légère. Contrairement à leur auto-évaluation plutôt sévère, les troupiers de Claude Julien ont occupé l’enclave avec une certaine insistance. Surtout en troisième période. Brendan Gallagher, fidèle à son habitude, Phillip Danault et Nick Suzuki ont cogné à la porte, mais se sont butés à un gardien en grande forme.  

L’unité patrouillée par Nate Thompson, bien que peu utilisée à forces égales, a appliqué de la pression une bonne partie de la soirée. Leurs replis défensifs furent également efficaces, l’expérimenté joueur de centre sauvant même Carey Price d’un but certain. 

Dommage que la punition à Riley Barber, en territoire offensif, ait fait la différence. Mike Green a profité de sa présence au cachot pour inscrire le but gagnant. 

Ce qu’on a remarqué... 

Les mains d’Armia 

En raison de son physique imposant, on oublie souvent qu’il possède une paire de mains assez agiles. Samedi soir, à deux reprises, il a servi la même feinte à un défenseur des Red Wings, en entrée zone. En soulevant la rondelle tout juste suffisamment pour se défaire du bâton de l’adversaire, Joel Armia a été en mesure de mettre Jonathan Bernier à l’épreuve. Sa longue portée constitue un autre avantage. Il devrait se servir de cet atout plus souvent. 

Partenaires interchangeables 

Une fois de plus, Claude Julien s’est assuré d’utiliser Cale Fleury et Otto Leskinen de façon minutieuse en les séparant le plus souvent possible. À forces égales, ces deux membres de la troisième paire de défenseurs n’ont passé que 1 min 55 s ensemble sur la surface de jeu. Jeff Petry a été le partenaire le plus régulier de Leskinen (3 min 22 s), alors que Brett Kulak a été le comparse de prédilection de Fleury (6 min 13 s). 

Mouvement de personnel 

Après la rencontre, le Canadien a annoncé avoir retourné Otto Leskinen chez le Rocket de Laval. Par le fait même, il a annoncé le rappel de Lukas Vejdemo. Choix de 3e tour du Tricolore en 2015, l’attaquant a récolté 16 points, dont 8 buts, en 29 matchs à Laval, depuis le début de la campagne. Les Montréalais quittent donc pour leur voyage de quatre matchs dans l’Ouest canadien avec un personnel de 22 joueurs. Il reste un poste de libre pour l’éventuel retour de Jesperi Kotkaniemi ou de Victor Mete. 

+
Jonathan Bernier
Les belles histoires sont rares dans cette difficile saison des Red Wings. Bernier a fait tout un travail en repoussant 42 tirs.
-
Jordan Weal
La perte de certains joueurs oblige Claude Julien à utiliser Jordan Weal dans le 3e trio et en supériorité numérique. Il s’acquitte difficilement de ces deux tâches.
2
1
Première période
1-DET: Tyler Bertuzzi (11) (Larkin) 3:21
Punitions: Gallagher (Mon) 6:28; Glendening (Det) 16:53.
Deuxième période
Aucun but.
Punitions: Lehkonen (Mon) 9:41; Petry (Mon) (double min.) 11:39; Mantha (Det) (double min.) 11:39.
Troisième période
2-DET: Mike Green (2) (Athanasiou, Filppula) AN-7:42 3-MON: Tomas Tatar (12) (Weber, Armia) DN-19:13
Punitions: Barber (Mon) 6:42; Gallagher (Mon) 16:28.
Tirs au but
DETROIT 7 - 5 - 8 - 20 MONTRÉAL 12 - 10 - 21 - 43
Gardiens:
DET: Jonathan Bernier (G, 7-9-2). MON: Carey Price (P, 13-10-3).
Avantages numériques:
DET: 1 en 4, MON: 0 en 1.
Arbitres:
Jean Hébert, Frédérick L’Écuyer.
Juges de lignes:
Greg Devorski, Tony Sericolo.
ASSISTANCE:
21 302.
Jonathan Bernier
Mike Green
★★
Tyler Bertuzzi
★★★