/sports/hockey/canadien
Navigation

CH: des rivaux dangereux attendent

CH: des rivaux dangereux attendent
Dominick Gravel/Agence QMI

Coup d'oeil sur cet article

S’il souhaite faire oublier ses ennuis de samedi durant son prochain voyage dans l’ouest du pays, le Canadien de Montréal a tout intérêt à garder à l’œil les nombreux joueurs de talent qu’il affrontera, tout en misant sur plusieurs performances étincelantes de son gardien Carey Price.  

Après avoir échappé un autre match contre une formation de bas de classement, en l’occurrence les Red Wings de Detroit, la troupe de l’entraîneur-chef Claude Julien disputera ses sept prochaines parties à l’étranger et retrouvera le Centre Bell le 2 janvier. Les quatre premières de cette séquence se dérouleront à Vancouver, Calgary, Edmonton et Winnipeg, dans cet ordre. Or, si la brigade défensive n’est pas à la hauteur, Price risque d’en voir de toutes les couleurs.  

En Colombie-Britannique, là où il a l’habitude d’exceller devant ses proches, Price se frottera mardi à quelques jeunes pour le moins redoutables. Parmi eux, Elias Pettersson, qui domine la colonne des pointeurs des Canucks avec 34 points avant leur duel de dimanche face aux Golden Knights de Vegas. Le Suédois a récolté la moitié de ses points en avantage numérique.  

Avec ses 11 buts et 19 mentions d’aide pour 30 points, Brock Boeser n’est pas à dédaigner, même s’il n’a pas marqué depuis le 1er décembre. Pour leur part, Bo Horvat et le défenseur Quinn Hughes revendiquent 26 et 25 points respectivement, ce qui explique le dossier positif de leur club.  

Pas facile en Alberta  

Jeudi, le Bleu-Blanc-Rouge visitera les Flames, qui avaient repris de la vigueur à la suite du départ de l’entraîneur-chef Bill Peters. Son successeur Geoff Ward a d’ailleurs encaissé un premier revers en huit matchs lorsque ses hommes ont perdu 4 à 0 contre les Hurricanes de la Caroline, samedi.  

Occupant le troisième rang de la section Pacifique, Calgary souhaite que ses quatre premiers pointeurs soient davantage constants. Malgré leur différentiel négatif, Sean Monahan (28), Matthew Tkachuk (27), Johnny Gaudreau (26) et Elias Lindholm (23) ont tous amassé au moins 20 points.  

Du côté d’Edmonton, où la Sainte-Flanelle affrontera les Oilers samedi, tout a été dit sur Connor McDavid et Leon Draisaitl, les deux premiers dans la course au trophée Art-Ross. Le duo espère aider sa formation à renouer avec le succès, puisqu’elle a encaissé quatre échecs consécutifs. Malgré tout, elle se trouve au deuxième échelon de sa section, à deux points des surprenants Coyotes de l’Arizona.  

McDavid et Draisaitl ont amassé ensemble 103 points, incluant 40 buts. En supériorité numérique, ils ont obtenu 48 points, un de moins que tout le reste de leur équipe. Après eux, James Neal et Zack Kassian sont les plus productifs avec un total de 22 points chacun cette saison.  

Les Jets volent haut  

Finalement, le Canadien aura rendez-vous avec les Jets le 23 décembre avant la pause des fêtes. À Winnipeg, l’atmosphère est plus agréable qu’en début de campagne, lorsque le dossier Dustin Byfuglien – toujours suspendu – faisait jaser. Le pilote Paul Maurice a pu naviguer en dépit d’un groupe d’arrières décimé par les blessures pour amener son club dans le portrait des séries jusqu’ici.  

Au plan individuel, Patrik Laine semble résolu à se concentrer sur le hockey et à délaisser les jeux vidéo. Il comptait 30 points et présentait un différentiel de +8 avant le duel de dimanche contre les Flyers de Philadelphie. Son coéquipier Mark Scheifele demeure une valeur sûre avec 32 points en autant de sorties.    

  • Après Noël, le Canadien visitera le Lightning de Tampa Bay, les Panthers de la Floride et les Hurricanes de la Caroline entre les 28 et 31 décembre.   

À VOIR ÉGALEMENT...