/lifestyle/health
Navigation

Pendant le temps des Fêtes, célébrez aussi la course

Athlète à l'entraînement à Paris
Photo Adobe Stock

Coup d'oeil sur cet article

Sur le long chemin, tout blanc de neige blanche, un coureur s’avance avec sa gourde à la main... N’est-ce pas une excellente idée que de courir sur cette mélodie pendant le temps de Fêtes ? Pour conserver l’esprit de la course, celui des Fêtes et surtout, pour assurer la pérennité de la pratique sportive dans ce marathon de festivités, recevez les quelques trucs suivants comme un cadeau.

En faire juste assez

Cent cinquante... c’est le nombre de minutes que les adultes devraient consacrer à l’activité physique d’intensité modérée à élevée par semaine. La course est alors tout indiquée pour combler ces minutes santé. 

Lorsqu’on y pense, il suffit donc de bouger 30 minutes par jour, cinq jours sur sept. Et si la course semble une corvée, on peut la remplacer par une marche essoufflée, de la glissade – durant laquelle la montée devient un bonheur – ou encore par une partie de tag extérieure. 

Si le coureur n’est pas convaincu, il doit savoir qu’il demeure possible de conserver un niveau de condition physique pratiquement stable avec deux sorties de course dans une même semaine. Ces sorties, pouvant être trois fois moins longues que la durée moyenne des sorties précédentes, doivent être effectuées à intensité élevée. 

Attention par contre à ne pas exagérer sur l’amplitude des mouvements menant à grande intensité pour éviter les blessures.

Choisir le bon moment

Il faut se rappeler que trop, c’est comme pas assez... Pendant les Fêtes, évitez de manger trop et assurez-vous de bouger juste assez.

Pour toute chose de la vie, il y a les bons moments. Encore mieux, il y a les meilleurs moments. Pour que la majorité des gens arrivent à bouger pendant le temps des Fêtes, les bons moments ne suffisent parfois pas... Il faut donc trouver les meilleurs. 

Tout en sachant que la motivation ne se présente pas seulement avant ou pendant la pratique de l’activité physique, mais souvent après la période en soi, il faut parfois partir en visualisant le bien-être qui sera ressenti lorsque la mission aura été accomplie. 

Commencer une belle journée festive par le mouvement et l’air frais peut décupler le bonheur de vivre. Et lors des courses nocturnes, il faut être sensible à la magie des lumières de Noël qui illuminent chaque pas.

Éviter les grelots

Courir par temps hivernal – condition à prévoir durant les Fêtes – doit laisser le sportif loin des grelottements occasionnés par le froid. C’est ainsi qu’il faut prévoir l’habillement en conséquence en privilégiant le système multicouche, les matières de qualité et la protection des extrémités. 

Troquer l’habit du père Noël pour des vêtements adaptés est une excellente idée, car celui-ci est beaucoup trop chaud (et trop beau) pour qu’un coureur en sueur l’enfile !

S’offrir des périodes d’activité physique, c’est s’offrir un grand cadeau qui ne s’achète pas : la santé. Fêtez, bougez, mangez, aimez... et courez !