/news/currentevents
Navigation

Un aîné meurt dans un incendie alors qu’il venait d’emménager

Le septuagénaire devait demeurer dans cet immeuble seulement quelques jours

Un incendie a détruit un immeuble de l'Avenue Henri-Julien
Photo Amélie St-Yves Les flammes ont réduit en cendres l’intérieur d’un immeuble de deux étages de l’avenue Henri-Julien.

Coup d'oeil sur cet article

Un homme est décédé samedi à la suite d’un violent incendie qui a ravagé un immeuble du Plateau-Mont-Royal, alors qu’il en était à sa première nuit dans l’immeuble qui a pris feu.   

«C’était pour une journée ou deux, il m’a demandé de l’accommoder, et c’est lui qui est à l’hôpital, ça a l’air. Le monsieur est arrivé [vendredi]», laisse tomber Sylvain Dubé, un copropriétaire de l’immeuble de l’avenue Henri-Julien. Il a été estomaqué d’apprendre la nouvelle.   

«C’est épouvantable. Tu ne peux pas être plus badlucké que ça. Ça n’a pas d’allure pantoute», a-t-il ajouté.   

Les flammes ont pris naissance peu avant 5 h, samedi matin, dans le bâtiment qui est situé près de la rue Roy Est, dans le secteur Plateau-Mont-Royal.   

Le feu aurait pris naissance au rez-de-chaussée.
Photo Amélie St-Yves
Le feu aurait pris naissance au rez-de-chaussée.

Deux personnes ont pu sortir à temps, mais pas l’homme de 70 ans.   

Il a été transporté à l’hôpital en arrêt cardiorespiratoire. Les paramédics n’avaient pas réussi à le réanimer à son arrivée en centre hospitalier, selon François Labelle d’Urgences-Santé.   

Son décès a été confirmé quelques heures plus tard.    

100 pompiers  

Une centaine de pompiers ont combattu les flammes jusqu’à midi. Une vingtaine de personnes ont été évacuées. Il y a eu quelques dommages à un immeuble voisin.   

«On pense que [l’incendie] a commencé au rez-de-chaussée, et ça s’est propagé. C’est un bâtiment quand même assez âgé qui a subi plusieurs rénovations», a fait savoir Marie-Ève Beausoleil, chef de section au Service de sécurité incendie de Montréal (SIM), laissant entendre que l’intervention a été complexe.   

Les sapeurs ont combattu l’élément destructeur pendant presque 12 heures.
Capture d'écran TVA Nouvelles
Les sapeurs ont combattu l’élément destructeur pendant presque 12 heures.

«[Il y avait] plusieurs planchers, plusieurs plafonds et un bâtiment qui avait été autrefois des hangars, qui ont été rénovés», a-t-elle ajouté.    

Sylvain Dubé n’arrive pas à cibler ce qui a déclenché l’incendie dans le bâtiment qui a d’abord appartenu à ses grands-parents, puis à sa mère, et dont il est maintenant copropriétaire avec son frère.   

Travaux  

Il s’y rendait presque tous les jours pour faire des travaux, par les temps qui courent.    

«On a essayé d’isoler parce que c’est froid. On mettait de la laine minérale un peu partout. Tout me semblait normal, correct», raconte-t-il.   

Il faisait du plâtre vendredi, la veille de l’incendie, et est parti vers 18 h.   

Une enquête est actuellement menée par le Service de police de la Ville de Montréal pour déterminer la cause de l’incendie, comme le dicte la procédure quand il y a des blessés ou des décès.   

– Avec l’Agence QMI  


Quatre personnes du Service de sécurité incendie de Montréal ont sillonné les rues avoisinantes samedi pour vérifier si les détecteurs étaient fonctionnels, et remettre des appareils au lithium en cas de besoin.