/finance/news
Navigation

Ces imprévus qui peuvent gâcher votre séjour en chalet

AdobeStock_184245088_IllustrationArgent
Illustration Adobe Stock

Coup d'oeil sur cet article

Vous avez loué un beau chalet pour le temps des Fêtes. À votre arrivée sur les lieux, le « luxueux chalet avec vue sur le lac » n’est pas si luxueux, et vous avez du mal à voir le lac. Quels sont vos recours ?

Voici les règles à respecter : lorsque vous louez un chalet, même entre particuliers, le propriétaire doit vous procurer un chalet en bon état et vous devez pouvoir profiter des lieux pendant toute la durée de la location prévue au contrat. 

Si le propriétaire du chalet ne respecte pas ces obligations, vous avez le droit de demander une diminution du prix payé pour la location.

C’est ce qui s’est produit dans plusieurs cas, dont voici quelques exemples.

Un réveillon... sans électricité

Il y a quelques années, une femme loue un chalet du 21 au 28 décembre pour y organiser son party de réveillon. 

À son arrivée sur les lieux, le chalet est touché par une panne d’électricité. La panne perdure et, le matin du 24 décembre, constatant qu’il lui sera impossible de cuisiner le repas du réveillon, elle décide de quitter les lieux.

L’après-midi, le propriétaire du chalet l’informe que l’électricité est revenue. La locataire lui confirme qu’elle n’a pas l’intention de revenir et qu’elle a déplacé sa réception pour le réveillon de Noël à son domicile. 

Elle poursuit le propriétaire du chalet pour obtenir un dédommagement. Le juge considère que l’électricité est un élément essentiel que devait fournir le propriétaire du chalet. Il le condamne donc à rembourser la somme de 485 dollars, représentant les 3 jours où il n’y avait pas d’électricité. Il ajoute à cette somme un montant de 115 dollars pour les troubles et inconvénients subis dans les circonstances. 

Un chantier de construction

En 2016, des personnes louent un chalet et découvrent une fois sur place que des travaux de construction ont lieu à proximité.

Le juge a conclu que les propriétaires du chalet n’avaient pas agi de bonne foi parce qu’ils avaient connaissance des travaux de construction et ont choisi de ne pas en informer les personnes ayant loué le chalet avant leur arrivée. 

Les locataires ont ainsi obtenu un remboursement complet des coûts de location de 2 545,56 dollars, en plus d’un montant de 365 dollars pour le kilométrage parcouru jusqu’au chalet ainsi que 1 000 $ pour les dommages moraux subis.

Double réservation

En 2018, une famille a dû être relogée dans un chalet de remplacement parce que le chalet qu’elle avait loué l’avait été deux fois pour la même période. 

Le chalet de remplacement était de moindre qualité et ne respectait pas les promesses de location. 

Le juge a condamné le propriétaire du chalet à leur payer un montant de 3 000 dollars. Si vous avez loué un chalet pour le temps des Fêtes, assurez-vous donc que le tout corresponde à vos attentes, une mauvaise surprise est vite arrivée !

Texte informatif – Ce texte ne constitue pas un avis juridique; il est recommandé de consulter un avocat ou un notaire pour un tel avis. Éducaloi est un organisme à but non lucratif dont la mission est d’informer les Québécois de leurs droits et obligations dans un langage clair».