/news/politics
Navigation

831 000$ pour le G7

Le fédéral a indemnisé une centaine de commerçants de Québec et Charlevoix

g7
Photo d'archives, DIDIER DEBUSSCHERE Des représentants des forces de l’ordre et des manifestants le 9 juin 2018 dans le Vieux-Québec.

Coup d'oeil sur cet article

Les commerces et entreprises de Québec et Charlevoix se sont partagé une somme de 831 000 $ en indemnisation pour les pertes encourues lors du Sommet du G7 en juin 2018, et certains ont récupéré des dizaines de milliers de dollars.

L’information, que Le Journal réclamait depuis des mois, a finalement été rendue disponible dans la version 2019 des Comptes publics du Canada. 

En tout, quelque 125 commerces, entreprises et institutions ont déposé une réclamation dans le cadre du programme d’indemnisation mis en place par le gouvernement du Canada.

De ce nombre, une centaine de demandeurs ont obtenu gain de cause. Les montants accordés par le gouvernement totalisent 831 494 $.

Pertes dans le chiffre d’affaires

Ils ont été octroyés à des commerces de Québec et de Charlevoix. La ville de Québec avait été pratiquement désertée pendant la fin de semaine du 8 et 9 juin 2018.

Du côté de Charlevoix, on avait érigé un périmètre de sécurité qui restreignait les déplacements. Plusieurs commerçants déploraient d’importantes pertes dans leur chiffre d’affaires.

Certains d’entre eux ont reçu des dizaines de milliers de dollars en compensation.

C’est le cas du Groupe Restos Plaisirs, qui a reçu la plus forte indemnisation chez les entreprises privées. L’entreprise a pu récupérer 64 500 $.

Chez les institutions, c’est le ministère de la Famille qui a été le plus indemnisé, avec un montant de 119 000 $. Cette somme a été réclamée au nom des nombreux centres de la petite enfance et garderies subventionnées qui ont dû fermer leurs portes le vendredi 8 juin.

Elle a été redistribuée, a confirmé le porte-parole du Ministère, Alexandre Noël.

La MRC de Charlevoix a aussi participé au programme et en a retiré 1111 $.

Un musée, le Musée maritime de Charlevoix, et une église, St. Patrick’s Church, font aussi partie des indemnisés. Ils ont reçu respectivement 1239 $ et 2160 $.

Plusieurs demandes

Parmi les demandeurs, on retrouve plusieurs restaurants, cafés et bars, des cabinets professionnels, des entreprises d’excursions touristiques, des croisiéristes, des boutiques, des propriétaires immobiliers, des salons de coiffure et même une entreprise d’aviation et un club de golf.

La porte-parole d’Affaires mondiales Canada, Kristina Dodds, rappelait en octobre dernier que « le gouvernement reconnaît que la tenue d’une rencontre internationale de la taille et de l’ampleur d’un Sommet du G7 peut parfois avoir un impact financier négatif direct sur les entreprises commerciales de la région. Pour cette raison, un programme d’indemnisation a été mis en œuvre afin d’atténuer ces impacts. » 

Les 10 plus grosses indemnisations

  • 119 178 $: Ministère de la Famille
  • 64 515 $: Le Groupe Restos Plaisirs
  • 62 896 $: Croisières AML
  • 40 266 $: Les Tours du Vieux-Québec
  • 36 893 $: Bistro Bar l’Atelier
  • 30 589 $: Les Croisières Sentinelles du Saint-Laurent
  • 25 272 $: GM Développement
  • 19 108 $: Restaurant Le Continental
  • 19 100 $: Restaurant L’Entrecôte
  • 14 137 $: Pub Saint-Patrick