/finance/business
Navigation

Des partenaires d'affaires s'estiment floués par un entrepreneur

Coup d'oeil sur cet article

TROIS-RIVIÈRES – Des partenaires d'affaires d'un entrepreneur qui compte déjà deux faillites estiment que ce dernier les a floués. 

Kevin Gravel, un entrepreneur de Trois-Rivières, gérait l'entreprise de construction et de rénovation Construction Gravel K Inc avec sa conjointe, Mélissa Roussy. L'entreprise a déclaré faillite en 2015. 

Selon un document consulté par TVA Nouvelles, Construction Gravel K Inc devait un peu plus de 894 000$ à 63 créanciers au moment de se placer sous la protection de la loi sur les faillites. 

Mardi, certains de ces créanciers se sont présentés au palais de justice de Trois-Rivières dans l'espoir de confronter l'entrepreneur, qui a été appelé en cour pour répondre à une accusation de voies de fait contre un ancien partenaire d'affaires. 

«J'ai [réparé] deux maisons qui avaient de la pyrrhotite pour lui et je n'ai pas été payé. Il avait toujours des excuses», a raconté un de ces créanciers, Roger Gosselin, qui a perdu près de 30 000$. 

Selon nos recherches, Kevin Gravel a déclaré faillite une première fois en 1999. En octobre dernier, il a déposé un avis d'intention affirmant être insolvable et donc incapable de rembourser de nouvelles dettes s'élevant à près d'un demi-million de dollars. S'il ne s'entend pas avec ses créanciers, l’homme pourrait faire face à une troisième faillite. 

La conjointe de Kevin Gravel n'a pas non plus un dossier vierge. Au début des années 2000, Mélissa Roussy a cumulé de nombreuses infractions, entre autres pour fraude et documents contrefaits, en plus de violer à plusieurs reprises ses conditions de remise en liberté imposées par la Cour. 

En octobre, la Cour du Québec a condamné Mme Roussy à verser 15 000$ à Richard Lemieux pour des chèques retournés et des cotisations non remboursées à la Commission de la construction du Québec. 

Contactée par TVA Nouvelles, Mme Roussy a mentionné qu’elle avait l’intention de faire appel du jugement. 

En novembre, un mois après le jugement lui ordonnant de rembourser la somme due, Mélissa Roussy a elle aussi déclaré faillite. La femme aurait des dettes dépassant le demi-million de dollars.