/finance
Navigation

Parc éolien en Gaspésie: conclusion d’un refinancement de plus de 200 millions $ pour Boralex

Coup d'oeil sur cet article

MONTRÉAL – Le producteur d’énergie Boralex a conclu le refinancement de plus de 200 millions $ du parc éolien Le Plateau 1 en Gaspésie.  

Boralex a une participation de 51 % dans ce parc ayant une capacité de production d’énergie de 139 mégawatts. Les 49 % restants sont détenus par la Caisse de dépôt et placement du Québec.  

Selon les informations partagées mercredi par Boralex, qui détient aussi des sites de production d'énergie renouvelable en France, au Royaume-Uni et aux États-Unis, la nouvelle convention de crédit arrivera à échéance en mars 2032, «date à laquelle le contrat d'achat d'électricité avec Hydro-Québec se terminera alors que la convention précédente venait à échéance en 2022», a-t-on précisé.  

Boralex dit avoir pu réduire, dans le cadre de ce refinancement, 350 points de base au taux moyen d’emprunt du parc éolien gaspésien, le taux étant passé de 6,90 % à 3,40 %. On parle de 30 millions $ qui seront dégagés, dont un peu plus de la moitié ira à Boralex en vertu de sa participation de 51 %. L’entreprise a indiqué qu’elle veut appliquer la somme qui lui reviendra «en réduction de la facilité de crédit corporative existante de la Société».  

Boralex pourra réduire ses frais d’intérêts de près de 2 millions $ chaque année sur une base combinée, a-t-on mentionné.  

«Nous sommes heureux d'avoir pu arrimer la durée du financement et de notre contrat d'achat d'électricité pour ce parc éolien, en plus d'avoir dégagé des ressources financières supplémentaires pour poursuivre notre croissance», a dit Bruno Guilmette, vice-président et chef de la direction financière de Boralex.