/finance/business
Navigation

Retraités de Groupe Capitales Médias: Legault jette le blâme sur les libéraux

Le premier ministre, François Legault
Photo d'archives, Simon Clark Le premier ministre, François Legault

Coup d'oeil sur cet article

Le premier ministre François Legault reproche aux libéraux de ne pas être intervenus à temps pour protéger les rentes des retraités des journaux de Groupe Capitales Médias, lorsque Power Corporation en a fait la vente à Martin Cauchon.

« Quand l’entreprise a été vendue, cédée à Martin Cauchon [...], c’est au moment où les libéraux étaient au pouvoir. Donc, c’est là, s’il fallait agir, qu’il aurait fallu agir », a déclaré le premier ministre, en réaction à la présentation devant le tribunal du plan de sauvetage des six quotidiens régionaux.

Ce dernier prévoit notamment la terminaison des régimes de retraite actuels, ce qui aura pour effet de priver les retraités et les travailleurs du groupe d’environ 30 % de leurs rentes.

Qui sont les hommes et les femmes derrière nos politiciens? Emmanuelle présente... un balado animé par Emmanuelle Latraverse.

« Triste », reconnaît le PM

Certains d’entre eux craignent maintenant de perdre leur maison ou d’avoir à retourner sur le marché du travail. « Je trouve ça extrêmement triste cette situation-là. [...] Je trouve ça épouvantable », a commenté M. Legault.

Il considère malgré tout que le gouvernement n’y peut rien à ce stade-ci.

« On pourrait évaluer la possibilité, dans l’avenir, de voir si on peut mieux sécuriser les fonds de pension dans les entreprises privées. Mais on ne pourra pas agir dans ce cas-là, dans le cas de Groupe Capitales Médias », a-t-il dit.

« On ne veut pas s’ingérer dans des cas passés, rétroactifs d’entreprises privées », a réitéré le premier ministre.