/news/currentevents
Navigation

Un nouveau patron au Bureau des enquêtes indépendantes

Me Pierre Goulet
Photo d'archives Le directeur du BEI, Pierre Goulet

Coup d'oeil sur cet article

Un nouveau directeur a été nommé mercredi à la barre du Bureau des enquêtes indépendantes (BEI), organisme chargé d’enquêter sur le travail des policiers. 

L’avocat de profession Pierre Goulet succédera à Madeleine Giauque, directrice du BEI depuis son entrée en activité en 2016. Il entrera en fonction le 13 janvier. 

C’est le Conseil des ministres qui a procédé mercredi à sa nomination. 

Me Goulet apparaît au tableau de l’Ordre des avocats depuis 1989. Il agit pour le moment à titre de procureur pour le Directeur des poursuites criminelles et pénales. 

Mme Giauque, aussi ancienne procureure, avait annoncé au printemps qu’elle partirait pour la retraite à la fin de ce mandat. 

Le second directeur de l’organisme chargé d’enquêter sur le travail policier entrera en fonction alors que le service des limiers est scruté plus que jamais à la loupe. 

Mercredi, la ministre de la Sécurité publique, Geneviève Guilbault, a d’ailleurs lancé un comité consultatif qui créera un rapport à ce sujet d’ici un an. 

Depuis l’automne 2018, le BEI se penche sur la façon dont les enquêtes étaient menées à l’Unité permanente anticorruption, à l’époque de Robert Lafrenière. 

Cette affaire a aussi causé la suspension du grand patron de la Sûreté du Québec, Martin Prud’homme, selon notre Bureau d’enquête. 

Le rôle du BEI a toutefois été remis en doute par plusieurs détracteurs, lui reprochant un manque de résultats. En date de mercredi, il avait ouvert 149 dossiers.