/news/politics
Navigation

Chantier Davie finalement incluse dans la Stratégie navale d’Ottawa

Chantier Davie finalement incluse dans la Stratégie navale d’Ottawa
Photo Agence QMI, Guy Martel

Coup d'oeil sur cet article

C’est officiel, Ottawa corrige enfin l’injustice envers le chantier maritime Davie en incluant l’entreprise de Lévis dans la Stratégie navale fédérale, garantissant des milliers d’emplois et des milliards en contrats pour les années à venir, a appris notre Bureau d’enquête.  

C’est ce qu’annoncera jeudi matin le gouvernement fédéral, une nouvelle qui fera grand plaisir autant à la compagnie qu’aux centaines d’employés qui craignaient pour leur emploi.    

«Je suis tellement contente, c’est une injustice qu’on vient de corriger! On a douté fort du processus [...], mais cette nouvelle vient un peu restaurer notre confiance au système», s’est exclamée d’une voix enjouée Ann Gingras, présidente du Conseil central de Québec Chaudière-Appalaches, syndicat qui représente les travailleurs de Chantier Davie.    

Celle-ci référait au fait que l’entreprise de Lévis avait été écartée du premier processus d’approbation en 2011 au profit des chantiers Seaspan de Vancouver et Irving d’Halifax, rendant ainsi impossible l’obtention d’importants contrats navals.    

«Joël Lightbound [député de Louis-Hébert] et moi nous sentons très fiers du chantier. On sait qu’il reste encore beaucoup de travail à faire, mais on est confiants qu’on pourra continuer à faire des progrès pour la région», a dit réagi pour sa part Jean-Yves Duclos, Président du Conseil du Trésor et député de Québec, en entrevue avec notre Bureau d’enquête. Il se dit confiant de pouvoir signer une entente avec Chantier Davie d’ici un an.    

Six brise-glaces  

Grâce à cette approbation, Chantier Davie est maintenant premier en ligne pour recevoir un très important contrat de construction pour six brise-glaces de programme pour la Garde côtière canadienne.    

C’est un contrat de plusieurs milliards $ qui doit assurer du travail à l’entreprise lévisienne pendant au moins les 20 prochaines années, a affirmé le ministre Duclos.    

Après des années de vaches maigres chez Chantier Davie qui ont vu des centaines de personnes être mises à pied, on estime que ces contrats feront monter le nombre de travailleurs au-delà de la barre des 1000 personnes. 

«Une très grosse nouvelle pour la région»

Le maire de Lévis, Gilles Lehouillier, estime qu’il s’agit «d’une très grosse nouvelle pour la région» et estime à plusieurs milliards de dollars les contrats à venir pour la Davie.

«Le nombre de contrats qui n’a pas été octroyé à Lévis, c’est 18 milliards $ minimum», estime le maire.

«La reconnaissance de la Davie, par Ottawa, ça veut dire des milliards en contrats, ça, c’est certain», poursuit-il.

Le maire ajoute que les retombées ne seront pas uniquement bénéfiques pour le chantier de Lévis, mais aussi pour les régions de Québec et Chaudière-Appalaches.

«Ça va permettre des contrats à des entreprises avoisinantes. Pour un emploi à la Davie, ça va en faire trois dans la région», calcule-t-il, ajoutant que ce sont 800 fournisseurs au Québec qui seront touchés par les activités du chantier. 

– Avec la collaboration de Catherine Bouchard

Qui sont les hommes et les femmes derrière nos politiciens? Emmanuelle présente... un balado animé par Emmanuelle Latraverse.