/entertainment/comedy
Navigation

7 humoristes qui ont explosé en 2019

Ces jeunes comiques ont beaucoup fait parler d’eux dans la dernière année

Coup d'oeil sur cet article

Le milieu de l’humour regorge de jeunes humoristes à la carrière déjà bien établie. En particulier grâce au web et aux nombreuses soirées d’humour qui ont vu le jour ces dernières années, les comiques de la relève ont maintenant plusieurs tribunes pour rejoindre un large public. En voici sept qui ont particulièrement brillé en 2019 et dont on entendra forcément parler dans les prochaines années.

Arnaud Soly

Photo courtoisie, John Londono

Improvisateur aguerri [il était un joueur vedette du Punch Club au côté de Virginie Fortin, notamment], l’humoriste – qui fêtera ses 30 ans le 26 décembre – s’est rapidement créé une réputation de « maître des jeux de mots » sur le web depuis quelques années. Joueur de flûte nasale (!), cet amateur de Ricardo a vu sa popularité augmenter à une vitesse fulgurante grâce entre autres à ses participations au festival Juste pour rire, au gala Les Olivier, et à ses chroniques radio à l’émission Véronique et les Fantastiques. Il y a quelques semaines, Arnaud a annoncé la sortie de son tout premier one-man show, simplement intitulé Stand-up. Le spectacle, mis en scène par Fabien Cloutier, sera officiellement lancé en avril. « L’année 2019 sera difficile à accoter sur papier, a confié en entrevue l’humoriste, qui est aussi devenu père de la petite Romane en novembre. Mais je crois que 2020 sera aussi belle, mais d’une manière différente. »

Christine Morency

Photo courtoisie, Martin Girard

En mars 2018, dans un dossier sur les soirées d’humour, nous parlions du cas de Christine Morency. L’humoriste avait été acceptée à l’École nationale de l’humour quelques mois plus tôt, mais elle avait décidé de renoncer à la formation, car elle était déjà trop occupée par les soirées dans les comedy clubs. Et le pari de la comique de 33 ans a pleinement fonctionné puisqu’on l’a vu sur de nombreuses scènes dans la dernière année. Nommée dans la catégorie Découverte de l’année, aux derniers Olivier, en compagnie de Sam Breton, Arnaud Soly, Guillaume Pineault et Philippe-Audrey Larrue-St-Jacques, Christine travaille présentement sur son premier spectacle solo, avec Avanti (Katherine Levac, Pierre Hébert). Les prochaines années s’annoncent reluisantes pour celle qui souhaite marcher dans les pas de son idole, Lise Dion. En effet, comme cette dernière, Christine Morency a déjà vendu des beignes. Mais au lieu du Dunkin’ Donuts, elle avait décroché un emploi chez Krispy Kreme!

Matthieu Pepper

Photo courtoisie, Bastien Carrière

« J’aimerais remercier Matthieu Pepper... pour aucune raison! » Quand il a lancé cette phrase, aux Olivier, Alexandre Barrette ne savait pas que d’autres humoristes embarqueraient dans sa blague tout au long de sa soirée. Pierre Hébert, Lise Dion et Mike Ward ont emboîté le pas, si bien qu’on se demande presque qui de Matthieu Pepper ou Sam Breton [qui a remporté l’Olivier de Découverte de l’année] a été l’humoriste de la relève avec le plus de rayonnement au gala. Pepper a connu une année 2019 très occupée, faisant notamment la première partie de Julien Lacroix, en plus de participer aux émissions ALT, à VRAK, et L’Open Mic de..., à V. L’an prochain, l’humoriste fera le rodage de son premier spectacle solo, tout en poursuivant la tournée avec Julien Lacroix. Dès janvier, on le verra aussi dans l’émission Coups de cochon, animée par Patrick Groulx à Z.

Gabriel D’Almeida-Freitas

Photo d'archives, PIerre-Paul Poulin

Diplômé de l’École nationale de l’humour en 2011, Gabriel D’Almeida-Freitas fait parler de lui depuis plusieurs années. Son humour absurde, décalé et ludique, lui avait d’ailleurs valu des applaudissement très nourris dans des galas Juste pour rire. D’Almeida-Freitas, qui avait été de la relance d’Occupation Double à V il y a quelques années [il aggissait comme « idéateur »], a connu une année 2019 pour le moins spéciale. Très peu expérimenté au grand écran, il s’est fait offrir le rôle de Matthias dans le long métrage de Xavier Dolan, Matthias et & Maxime, qui l’a amené jusqu’à Cannes. Au printemps, Le Journal écrivait également que le concept original de D’Almeida-Freitas, 60 humoristes en 60 secondes, avait été adapté en France. Au petit écran, l’humoriste a aussi travaillé comme auteur et concepteur de l’émission L’Open Mic de..., sur les ondes de V. Comme comédien, on a aussi pu le voir dans les séries Lâcher prise et Toute la vie.

Maude Landry

Photo courtoisie

« Bonsoir, Centre Bell! Comment ça va? » C’est par cette phrase incongrue que Maude Landry saluait souvent le public en entrant sur scène, peu importe la salle où elle se produisait. L’effet était immédiat. Remarquée sur différentes tribunes depuis déjà quelques années, l’humoriste de 28 ans a connu une année 2019 particulièrement chargée. En vrac : rodage de son premier spectacle solo, petit rôle dans le film Les Barbares de la Malbaie, collaboration à La soirée est (encore) jeune et gagnante (ex æquo avec Sam Breton) du Prix Victor 2019 pour Artiste de l’année Juste pour rire. La prochaine année s’annonce tout aussi occupée alors que Maude ajoutera à son parcours la nouvelle websérie Les fleuristes.

Mathieu Dufour

Photo courtoisie

Cet humoriste de 25 ans n’est probablement pas encore très connu du grand public. Mais si l’on vous dit qu’il a récemment vendu, en quelques heures, deux spectacles à guichets fermés au Club Soda, à Montréal, et au Capitole de Québec, il y a de quoi écarquiller les yeux. Très populaire sur les réseaux sociaux – il est suivi par 45 000 abonnés sur Instagram –, Mathieu Dufour se sert de ces plateformes 2.0 pour rejoindre le public loin des canaux conventionnels. Reconnu pour ses prestations improvisées, l’humoriste a participé aux capsules web de l’émission L’Open Mic de..., ainsi qu’à la websérie Colocs!, sur noovo.ca. Celui qui se fait appeler Math Duff n’a pas de plan de carrière établi. « J’aimerais faire de la radio et avoir, un jour, mon talk-show à la télé », nous avait-il dit en entrevue.

Catherine Éthier

Photo courtoisie, Julie Artacho

Encore tout récemment, Catherine Éthier hésitait à se décrire comme « humoriste ». Mais de plus en plus, l’auteure et chroniqueuse assume l’aspect comique de son travail. Et surtout, elle a maintenant un Olivier [pour Capsule ou sketch radio humoristique de l'année] pour lui donner davantage de crédibilité au sein de la confrérie des humoristes. En 2019, elle a participé à plusieurs festivals d’humour (Zoofest, Juste pour rire), en plus collaborer aux émissions Esprit critique et Code F. Dès janvier, elle coanimera, en compagnie de Chantal Lamarre, l’émission Une heure unique de radio, sur les ondes d’ICI Première. Comme si ce n’était pas assez, on peut aussi l’entendre sur les balados Pars-moé pas et Nos questions niaiseuses.