/entertainment/movies
Navigation

Merci pour tout: un film divertissant

La comédie Merci pour tout est charmante mais conventionnelle

Merci pour tout
Photo courtoisie, Films Séville Magalie Lépine-Blondeau et Julie Perreault dans le film Merci pour tout.

Coup d'oeil sur cet article

Connue pour avoir écrit les téléséries à succès Rumeurs, Mauvais Karma et Lâcher prise, la scénariste Isabelle Langlois fait ses débuts au cinéma en signant le film Merci pour tout, un « road-movie » réalisé par la cinéaste Louise Archambault et porté par les comédiennes Julie Perreault et Magalie Lépine-Blondeau. Le résultat ? Une comédie amusante, mais convenue.  

Merci pour tout suit les péripéties de deux sœurs aux antipodes qui sont en froid depuis un an. L’aînée des deux, Christine (Julie Perreault) est une auteure et blogueuse populaire qui semble avoir une vie parfaite avec son conjoint politicien et leurs enfants. Pour sa sœur cadette, Marianne (Magalie Lépine-Blondeau), c’est plus compliqué. Auteure-compositrice-interprète ayant obtenu un seul succès jusqu’à maintenant dans sa carrière, elle doit chanter dans des résidences pour personnes âgées et des partys de Noël de bureau pour arrondir ses fins de mois. 

Mais à quelques jours de Noël, un événement inattendu forcera la réunion des deux sœurs. Leur père (Gilbert Sicotte), un petit magouilleur qui a toujours été impliqué dans des affaires louches, vient de mourir après avoir subi un arrêt cardiaque. Pour fuir leurs problèmes personnels, elles décideront de partir en « road trip » toutes les deux pour aller répandre les cendres de leur père sur la terre où il a grandi, aux îles de la Madeleine. 

Comédie des fêtes 

Dès les premières scènes de Merci pour tout, on reconnaît le style de la scénariste Isabelle Langlois, avec ses dialogues vifs et mordants et ses personnages féminins à la fois forts et fragiles. 

Cette comédie de Noël, légère et sans prétention, a tout pour séduire un large public: un duo d’actrices vedettes en grande forme (la chimie entre Julie Perreault et Magalie Lépine-Blondeau est palpable), une histoire rocambolesque riche en situations loufoques, quelques moments d’émotion bien dosés et, en prime, une performance savoureuse de Robin Aubert, hilarant dans la peau d’un petit bandit maladroit. 

Cela dit, on aurait aimé voir un peu plus de folie et d’originalité dans le scénario qui reste un peu trop sage et superficiel. On pourrait faire un reproche semblable à la réalisation de Louise Archambault (Gabrielle, Il pleuvait des oiseaux), qui s’avère efficace, mais très conventionnelle. Film charmant malgré tout, Merci pour tout devrait connaître un beau succès en salle pendant les Fêtes. 

Merci pour tout 

★★★   

  • Un film de Louise Archambault 
  • Avec Julie Perreault, Magalie Lépine-Blondeau et Gilbert Sicotte