/travel/outdoors
Navigation

Refuge: mode d’emploi

Le refuge La Ouache au parc national du Mont-Tremblant.
Photos courtoisie, Sépaq Le refuge La Ouache au parc national du Mont-Tremblant.

Coup d'oeil sur cet article

Passer une nuit ou deux dans un refuge en hiver, sans eau courante ni électricité, peut sembler extrême. Pourtant, nos ancêtres ont vécu et élevé leur famille dans de telles conditions. 

La différence, c’est qu’un refuge est accessible seulement par un sentier de randonnée. Est-ce exclusivement pour les aventuriers ? Pas nécessairement. Si vous savez partir un feu pour chauffer le poêle à bois et que vous êtes déjà raquetteur ou fondeur, c’est une aventure à votre portée.  

Le réseau de la Sépaq 

C’est dans le réseau de la Sépaq que vous avez le plus de choix, tout en bénéficiant d’encadrement et d’information. Pour une première expérience, il importe de choisir un refuge selon la distance à parcourir pour vous rendre en skis ou en raquettes (voir l’information détaillée dans le site Web). Ainsi, dans le parc national du Mont-Tremblant, Le Campe (6 à 8 personnes) se trouve à 5 kilomètres en skis de fond. C’est une bonne option pour débutants tout comme La Halte (12 personnes) de la Station Duchesnay, à 3,5 kilomètres de raquettes.  

Lorsque disponible, un service de transport de bagages (offert en supplément) peut être très utile.  

Au  parc national des Monts-Valin, la neige abondante ajoute au cachet des refuges.
Photos courtoisie, Sépaq
Au parc national des Monts-Valin, la neige abondante ajoute au cachet des refuges.

Quoi apporter?  

Ne pas oublier : sac de couchage compact, mitaines et vêtements secs de rechange. Pensez léger. La bouffe : inclure fruits secs, noix, gruau, bouillon de poulet en poudre et autre nourriture déshydratée.  

Indispensables : allumettes imperméables (ou briquet) et allume-feu. À faire dès votre arrivée : chauffer le poêle à bois. On y fait bouillir de l’eau provenant de neige fondue.  

Ne pas partir sans eux : carte, boussole, bouteille d’eau, gamelle, lampe frontale, bougies et papier de toilette. Par précaution : trousse de premiers soins, sachets chauffe-mains ou chauffe-pieds. Voilà pour l’essentiel. Bon séjour ! 

En bref  

  • Territoires de la Sépaq avec refuges : 9 (bientôt 10), dont 7 parcs nationaux  
  • Nuitée : à partir de 29,50 $ par adulte (accès aux parcs nationaux en sus), à partir de 22 $ par enfant de 6 à 17 ans   

sepaq.com/hebergement/refuge-hiver.dot  

D’autres idées pour le week-end 

La Courvalloise 

À Drummondville, ce centre de plein air se distingue par sa glissade sur tube à bas prix et ses sentiers de raquette gratuits. Vélo d’hiver (à louer). 

reseauxpleinair.com  

Le sentier glacé de Magog  

À l’extrémité du lac Memphrémagog, le sentier de patin s’étire sur près de trois kilomètres. Chalet chauffé à chaque extrémité. Éclairé. Accès gratuit.  

Conditions de glace : 819 843-0011 

Séjour à Montmagny 

Doté d’une piscine et d’un jardin tropical, l’Hôtel L’Oiselière se fait accueillant après une sortie sur les sentiers. Raquette et vélo d’hiver (location).    

montmagnyetlesiles.com