/sports/hockey/canadien
Navigation

Le Canadien a passé le test

HOCKEY-NHL-WPG-MTL/
Photo USA TODAY Sports

Coup d'oeil sur cet article

WINNIPEG | À l’instar de ses joueurs, Claude Julien pourra passer du temps en famille avec l’esprit tranquille et le sourire dans le visage. Sa troupe a passé le premier de deux importants tests en décembre en récoltant six points sur une possibilité de huit.

Toutefois, sans un revirement de situation à mi-chemin de la première période, le Canadien aurait pu rentrer à la maison avec une fiche de ,500. La première moitié de l’engagement a été un véritable calvaire, les joueurs des Jets bourdonnant à leur guise autour de Carey Price.

« Les 10 premières minutes ont été un peu laborieuses, a reconnu l’entraîneur du Canadien. Une fois qu’on a trouvé nos jambes, on a pris le contrôle du match. »

Pour la deuxième fois dans ce voyage et la quatrième fois depuis le début de la campagne, Claude Julien a eu la main heureuse en contestant le but d’un adversaire. Le renversement de cette décision a également semblé fouetter les troupes.

« C’était assez évident, ce n’était pas une contestation difficile, a-t-il expliqué. Avec le début de match qu’on connaissait, on avait besoin de ce break-là.»

Dans le vestiaire, quelques minutes plus tôt, Phillip Danault avait abondé dans le même sens.

« Ça nous a donné une claque au visage, ça nous a réveillés. On en a tiré avantage. Ils ont quand même marqué le premier but, mais on jouait mieux, a-t-il indiqué. Par la suite, on a ouvert la machine, on a joué solidement défensivement et Carey (Price) a fermé la porte. »

Le plus important reste à venir

La portion la plus importante de ce long séjour loin du Centre Bell reste à venir. Passer près de balayer une séquence de quatre matchs face à des équipes de l’Association de l’Ouest, c’est très bien. Toutefois, ça ne fait pas nécessairement gagner du terrain dans une course aux séries aussi serrée que celle qui s’annonce dans la division Atlantique.

Les résultats des visites au domicile du Lightning de Tampa Bay, le 28 décembre, et celle à celui des Panthers, le lendemain, auront beaucoup plus de poids dans la balance au terme de la campagne. 

Et considérant que le Canadien s’est fait damer le pion dans les derniers mètres de la course par une équipe de la division Métropolitaine le printemps dernier, la rencontre de la veille du jour de l’An en Caroline revêtira également un cachet assez particulier.