/entertainment/movies
Navigation

10 films québécois qui ont rayonné à l’étranger lors de la dernière décennie

Coup d'oeil sur cet article

Plus vivant que jamais, le cinéma d’ici a offert de grands films aux cinéphiles québécois au cours de la dernière décennie.  

Cela dit, certains de ces longs-métrages ont traversé les frontières du Québec pour se démarquer à l’international, retenant l’attention des amoureux du 7e art, et ce, aux quatre coins du globe.   

Voici donc 10 films québécois qui ont remporté du succès à l’étranger entre 2010 et 2019.  

  

Les Amours imaginaires (2010)  

  • Drame romantique réalisé par Xavier Dolan   
  • Avec Xavier Dolan, Monia Chokri et Niels Schneider      

Le deuxième film réalisé par Xavier Dolan, Les Amours imaginaires, n’a peut-être pas remporté autant de succès que son premier, J’ai tué ma mère, mais il a tout de même réussi à séduire une fois de plus le public de Cannes.   

Avec sa bande sonore chargée de personnalité et sa réalisation éclatée, il a été présenté dans la sélection Un certain regard du prestigieux festival français et il y a décroché le prix Regards jeunes.   

  

Incendies (2010)  

  • Drame réalisé par Denis Villeneuve   
  • Avec Mélissa Désormeaux-Poulin, Maxim Gaudette et Lubna Azabal      

Si Denis Villeneuve mène aujourd’hui une carrière internationale étincelante, c’est possiblement grâce au succès étourdissant d’Incendies.  

Inspiré de la pièce du même nom de Wajdi Mouawad, le long-métrage a reçu une pluie de critiques dithyrambiques un peu partout dans le monde, en plus de remporter nombre de prix dans divers festivals internationaux... tout comme une nomination dans la catégorie Meilleur film en langue étrangère de la 83e cérémonie des Oscars.   

  

Monsieur Lazhar (2011)  

  • Drame réalisé par Philippe Falardeau   
  • Avec Mohamed Fellag, Sophie Nélisse et Émilien Néron      

En 2011, après Denis Villeneuve, c’était au tour du réalisateur Philippe Falardeau de s’illustrer sur la scène internationale avec le touchant drame Monsieur Lazhar.  

Adapté lui aussi d’une œuvre théâtrale, le long-métrage, qui présente l’arrivée d’un enseignant étranger dans une classe de jeunes touchée par la tragédie, a été nommé dans la catégorie du Meilleur film en langue étrangère lors de la 84e cérémonie des Oscars, en plus d’être salué par bon nombre de critiques.   

  

Starbuck (2011)  

  • Comédie réalisée par Ken Scott    
  • Avec Patrick Huard, Antoine Bertrand et Julie Le Breton      

Alors que, la plupart du temps, ce sont les drames québécois qui se démarquent à l’étranger, la comédie Starbuck n’a pas manqué de faire parler d’elle positivement (et de se faire voir) ailleurs dans le monde.   

Regard unique sur la paternité, le film scénarisé par Ken Scott et Martin Petit a ainsi servi de base à plus d’une adaptation, notamment en Inde (Vicky Donor), en France (Fonzy) et aux États-Unis (Delivery Man), où le «remake» américain a aussi été réalisé par Ken Scott, avec l’acteur Vince Vaughn tenant le rôle-titre.   

  

Rebelle (2012)  

  • Drame réalisé par Kim Nguyen   
  • Avec Rachel Mwanza, Serge Kanyinda et Alain Lino Mic Eli Bastien      

Film coup-de-poing présentant le terrible parcours d’une enfant-soldate, Rebelle a fait le tour des festivals internationaux, recevant au passage différents honneurs, comme celui de Meilleur film du côté de Tribeca.   

Ce faisant, l’œuvre de Nguyen a été nommée aux Oscars de 2013 comme Meilleur film en langue étrangère, une troisième nomination en trois ans pour le Canada.   

  

Sarah préfère la course (2013)  

  • Drame réalisé par Chloé Robichaud   
  • Avec Sophie Desmarais, Jean-Sébastien Courchesne et Hélène Florent      

Chloé Robichaud pouvait difficilement espérer un meilleur départ pour Sarah préfère la course, qui a été présenté en première mondiale au Festival de Cannes en 2013.   

Sélectionné dans la section Un certain regard du grand rassemblement français du cinéma, le long-métrage a aussi été primé dans d’autres compétitions ailleurs dans le monde.   

  

Mommy (2014)  

  • Drame familial réalisé par Xavier Dolan   
  • Avec Anne Dorval, Antoine-Olivier Pilon et Suzanne Clément      

Mommy sera pour toujours un film historique pour Xavier Dolan, puisqu’il s’agit de la première sélection du cinéaste en compétition officielle du Festival de Cannes.   

Mieux encore, non seulement le long-métrage a-t-il été sélectionné dans la distinguée catégorie... mais il a également été auréolé du Prix du jury, faisant de Dolan l’un des plus jeunes réalisateurs à recevoir la distinction. En salle, Mommy a d’ailleurs dépassé le million d’entrées en France, alors qu’il a été porté par de multiples critiques élogieuses.   

  

Juste la fin du monde (2016)  

  • Drame familial réalisé par Xavier Dolan   
  • Avec Nathalie Baye, Vincent Cassel, Gaspard Ulliel, Léa Seydoux et Marion Cotillard      

Tourné au Québec avec une distribution française, Juste la fin du monde n’est peut-être pas le film le plus populaire de Xavier Dolan, mais c’est malgré tout celui qui lui a permis de mettre la main sur le Grand Prix du Festival de Cannes, le plus grand honneur de la compétition tout juste derrière la Palme d’or.  

Décrochant également trois prix César en France, il a toutefois divisé les critiques, notamment aux États-Unis.   

  

Les affamés (2017)  

  • Film d’horreur réalisé par Robin Aubert   
  • Avec Marc-André Grondin, Monia Chokri et Charlotte St-Martin      

Les longs-métrages d’horreur (et de morts-vivants) sont plutôt rares au Québec, imaginez ceux qui sont célébrés à l’international! C’est pourtant bien le cas du film Les affamés.   

Le réalisateur et scénariste Robin Aubert a même vu Netflix acquérir les droits de son film afin de le distribuer sur sa plateforme, et ce, dans bon nombre de pays dès 2018.    

  

La femme de mon frère (2019)  

  • Comédie dramatique réalisée par Monia Chokri   
  • Avec Anne-Élisabeth Bossé, Patrick Hivon et Evelyne Brochu      

Chose certaine, l’actrice Monia Chokri n’a pas déçu avec la réalisation de son premier long-métrage.   

Comédie dramatique explorant la relation fusionnelle entre une sœur et un frère, La femme de mon frère a non seulement été choisi pour l’ouverture de la sélection Un certain regard à Cannes, mais l’oeuvre y a également reçu le prix Coup de cœur du jury.