/news/education
Navigation

Parascolaire: les élèves du secondaire répondent présents

Coup d'oeil sur cet article

En campagne électorale, François Legault avait fait le pari d’accorder une heure supplémentaire destinée aux activités parascolaires aux élèves du secondaire. Quatre mois plus tard, la réponse est au-delà des espérances.  

Le gouvernement espérait que le quart des élèves participeraient aux activités parascolaires. Ce sont actuellement plutôt 49 % des élèves qui y sont inscrits, soit 169 000 élèves du secondaire qui ont accès à des activités parascolaires gratuites.  

La mesure du gouvernement prévoit que chaque école doit offrir une heure d'activités parascolaires par jour.   

«J’ai des amis pour qui la journée est dure, mais le soir, ils pensent à leur pratique de volleyball et ils ont hâte d’y aller», témoigne une élève rencontrée par TVA Nouvelles.  

«Ça vient exactement confirmer ce qu'on voyait, ce qu'on savait et qui est documenté, à savoir que les activités parascolaires sont un gage de succès parce que les élèves sont investis davantage dans leur vie scolaire. De l'entendre des jeunes, c'est confortant», souligne la ministre déléguée à l’Éducation Isabelle Charest.  

Photo d'archives, Stevens LeBlanc

Un des objectifs était de contrer le décrochage, qui atteignait plus de 16 % chez les garçons en 2016-2017 et 10 % chez les filles.  

Cette année, le gouvernement a dégagé 32 M$, 64 M$ l'an prochain et 124 M$ pour les années subséquentes.  

«Le coût du décrochage scolaire est énorme alors je pense qu'il n'y a pas de prix à mettre pour une mesure comme celle-là parce que c'est porteur et ça fait en sorte que les élèves restent sur les bancs d'école, développement des passions», se réjouit la ministre.  

Elle rappelle que ce sont ses activités en parallèle de l’école qui l’ont menée jusqu’aux Jeux olympiques.  

«Quand je me suis investie en politique, c'était justement pour ça, pour créer des opportunités pour les jeunes de s'épanouir et d’aller au bout de leur rêve, dit-elle. Je pense que cette mesure y contribue beaucoup.» 

Qui sont les hommes et les femmes derrière nos politiciens? Emmanuelle présente... un balado animé par Emmanuelle Latraverse.