/sports/opinion/columnists
Navigation

Le retour de la bête

SPO-FBN-SEATTLE-SEAHAWKS-V-SAN-FRANCISCO-49ERS
Photo d’archives, AFP

Coup d'oeil sur cet article

Comme si le duel de dimanche soir entre les Seahawks et les 49ers n’avait déjà pas assez de lustre, voilà qu’un revenant vient pimenter encore davantage cette rivalité spectaculaire entre les deux ennemis jurés. Marshawn Lynch sort de sa retraite et reprend le contrôle du champ arrière à Seattle. 

C’est en quelque sorte un geste désespéré des Seahawks, qui ont vu leurs trois premiers porteurs de ballon, Chris Carson, Rashaad Penny et CJ Prosise, tomber au combat.  

Plutôt que de tendre une perche à n’importe qui, aussi bien y aller avec Lynch, qui est familier avec l’équipe pour avoir porté les couleurs des Seahawks de 2010 à 2015, gagnant au passage 6347 verges au sol pour eux, avec 57 touchés.  

Par sa personnalité unique et sa production monstre durant ses années avec l’équipe, Lynch s’est élevé au rang de légende à Seattle et son retour au jeu génère tout un tapage. 

Lynch avait fait ses adieux à Seattle au terme de la saison 2015 et après une retraite d’un an, il est revenu au jeu avec les Raiders à Oakland, dans sa ville natale. Le voilà de retour au bercail dans un retournement de situation digne de la magie des Fêtes. 

Attentes modérées 

Ce serait toutefois une erreur que d’espérer une production monstre de celui que l’on surnomme « la bête ».  

Lynch n’a pas joué de l’année, lui qui sort de sa retraite pour une deuxième fois en quatre ans. Il a 33 ans et avec le style brutal qu’il a pratiqué dans la NFL pendant 11 saisons, il serait étonnant qu’il affiche sa plus belle forme. 

Avec les Raiders, il n’a pas été vilain. Durant deux saisons, il a gagné en moyenne 4,3 verges sur 297 courses, ce qui est très respectable. Mais l’année d’inactivité pourrait peser lourd, surtout que personne ne sait si le robuste porteur a été assidu au gymnase, sachant qu’il ne prévoyait pas un retour au jeu. 

N’empêche que le retour de Lynch s’avère un beau cadeau pour les amateurs de football en général. Les personnalités fortes comme lui ont le don d’aimanter les spectateurs. 

Cette deuxième union entre les Seahawks et Lynch a de quoi fasciner, surtout que ce dernier a la voie complètement libre. Autant pour Carson que Penny et Prosise, la saison est terminée prématurément. 

Lynch ne doit toutefois plus être considéré comme le cheval de tête des Seahawks. Depuis qu’il est parti de Seattle, le quart-arrière Russell Wilson a atteint une toute autre stratosphère. Il est maintenant le visage de l’équipe et son leader respecté.  

Si Lynch vit bien avec cette prémisse et qu’il se contente d’être efficace dans un rôle un peu plus effacé, tout en amenant son énergie unique à l’équipe, alors tout le monde sera gagnant. 

L’état des forces dans la NFL

1. Ravens de Baltimore

13-2

Semaine dernière : 1

=

Les Ravens ont obtenu l’avantage du terrain dans la conférence américaine pour la durée des séries. La victoire a toutefois laissé des traces, le porteur Mark Ingram ayant subi une blessure à la jambe. Plusieurs partants se reposeront en cette semaine 17 puisqu’il n’y a plus d’enjeu.

2. 49ers de San Francisco

12-3

Semaine dernière : 3

+1

Les 49ers sont encore en lice pour le premier rang dans la conférence qui donne accès à l’avantage du terrain durant les séries. Pour ce faire, ils doivent aller battre les Seahawks à Seattle, ce qu’ils n’ont pas réussi à faire depuis 2011. Ils ont l’équipe pour y arriver, cette fois.

3. Saints de la Nouvelle-Orléans

12-3

Semaine dernière : 4

+1

Les Saints sont encore dans la course avec les Seahawks et 49ers pour l’avantage du terrain. Le porteur Alvin Kamara est sorti de son mutisme avec son premier touché après neuf semaines d’insuccès, sur une course de 40 verges. C’est rassurant à l’aube des séries.

4. Packers de Green Bay

12-3

Semaine dernière : 5

+1

Les 49ers, Saints et Seahawks ont fait plus de bruit que les Packers dans la conférence nationale, mais les Packers pourraient mine de rien filer avec un congé en première ronde vu leur rendement. Leur front défensif a dévoré les Vikings tout rond lundi soir. L’équipe est bien équilibrée.

5. Seahawks de Seattle

11-4

Semaine dernière : 2

-3

On parle beaucoup de la blessure de Chris Carson et du retour au jeu de Marshawn Lynch, mais ce qui pourrait faire beaucoup plus mal aux Seahawks est la perte de leur bloqueur à gauche Duane Brown. Depuis son arrivée à Seattle, la ligne offensive s’est grandement améliorée.

6. Chiefs de Kansas City

11-4

Semaine dernière : 6

=

Depuis la semaine 11, la défensive des Chiefs est la meilleure du circuit en termes de points accordés et de touchés accordés. Avec une victoire face aux Chargers dimanche, les Chiefs termineront au troisième rang dans la conférence et recevront les Titans, Steelers ou Raiders en séries.

7. Patriots de la Nouvelle-Angleterre

12-3

Semaine dernière : 7

=

À chaque fois que des doutes surgissent, les Patriots sortent un gros match. Après cinq parties de suite sans compléter plus de 55% de ses passes, Tom Brady a connu son meilleur match en complétant 79% de celles-ci. C’est un 11e championnat de division consécutif.

8. Vikings du Minnesota

10-5

Semaine dernière : 8

=

C’est finalement du pareil au même pour Kirk Cousins, qui a perdu son neuvième match en autant de tentatives le lundi soir. Pourtant, la défensive a fait le boulot en début de match en provoquant trois revirements qui ont mené à seulement 10 points. L’attaque a dormi au gaz.

9. Texans de Houston

10-5

Semaine dernière : 9

=

Les Texans sont champions de division, mais leur victoire face aux Buccaneers était tout sauf convaincante. Jameis Winston a été leur joueur le plus utile et ce n’est pas peu dire puisqu’il portait l’autre uniforme. Le jeu de Deshaun Watson n’a rien de rassurant.

10. Bills de Buffalo

10-5

Semaine dernière : 10

=

Les Bills ont chèrement vendu leur peau face aux Patriots, mais n’ont pas encore su dompter leur bête noire. On sent toutefois que cette équipe gagne en confiance et il ne faudrait pas s’étonner qu’ils prennent le contrôle de la division l’an prochain. Les fondations sont solides à Buffalo.

11. Eagles de Philadelphie

8-7

Semaine dernière : 15

+4

Avec Zach Ertz dans les parages, Dallas Goedert n’a pas souvent l’occasion de se faire valoir, mais l’ailier rapproché a répondu présent quand Ertz est tombé au combat face aux

Cowboys avec neuf réceptions et 91 verges. Greg Ward est un autre receveur qui se lève au bon moment.

12. Titans du Tennessee

8-7

Semaine dernière : 13

+1

Pour les Titans, le scénario est simple. Une victoire face aux Texans dimanche et ils passent en séries pour la deuxième fois seulement depuis 2008. Malgré le revers face aux Saints, ils ont très bien lutté sans leur porteur étoile Derrick Henry. La défensive a cependant donné 38 points.

13. Steelers de Pittsburgh

8-7

Semaine dernière : 12

-1

Dommage pour les Steelers que l’offensive soit si misérable, parce que la défensive connaît toute une saison. Les Steelers sont condamnés à gagner leur dernier match face aux Ravens et à espérer une défaite des Titans pour se qualifier pour les séries. Et si c’est le cas, pas sûr qu’ils veilleront tard.

14. Cowboys de Dallas

7-8

Semaine dernière : 11

-3

Les Cowboys sont encore en vie, mais doivent battre les Redskins et voir les Eagles perdre face aux Giants. Qu’ils passent en séries ou non, cette fois, Jerry Jones a certainement compris que Jason Garrett n’est plus l’homme de la situation pour exploiter le potentiel des Cowboys.

15. Rams de Los Angeles

8-7

Semaine dernière : 14

-1

Les Rams rateront les séries et ce constat est plutôt navrant, considérant à quel point ils ont été agressifs pour mettre le grappin sur des joueurs de premier plan, le dernier en lice étant le demi de coin Jalen Ramsey. Cette équipe doit être considérée comme une énorme déception.

16. Raiders d’Oakland

7-8

Semaine dernière : 22

+6

Incroyable mais vrai, les Raiders peuvent toujours se faufiler en séries avec un peu d’intervention divine. Ils doivent battre les Broncos, puis espérer des victoires des Ravens face aux Steelers, des Texans face aux Titans et des Colts face aux Jaguars. Complexe, mais possible...

17. Falcons d’Atlanta

6-9

Semaine dernière : 18

+1

Les Falcons ont offert une autre preuve qu’ils continuent de tout donner pour l’entraîneur-chef Dan Quinn. Est-ce que c’est trop tard? La réponse sera connue dimanche ou lundi. Sans faire de bruit, les Falcons ont gagné quatre de leurs six derniers matchs après un départ atroce.

18. Colts d’Indianapolis

7-8

Semaine dernière : 19

+1

Les Colts ont amassé seulement 324 verges d’attaque face aux Panthers, mais Nyheim Hines a sauvé la mise avec deux touchés et 195 verges sur des retours de dégagement. Encore une fois, le quart-arrière Jacoby Brissett a été bien ordinaire malgré le résultat positif.

19. Buccaneers de Tampa Bay

7-8

Semaine dernière : 16

-3

Plus ça change, plus c’est pareil. Jameis Winston a lancé quatre interceptions, le jour où des informations ont commencé à circuler à l’effet que les Bucs le voulaient toujours comme quart-arrière l’an prochain. Combien de quarts auraient encore un boulot après une saison de 28 interceptions?

20. Broncos de Denver

6-9

Semaine dernière : 21

+1

Depuis que les Broncos ont confié les clés de l’attaque au quart-arrière Drew lock, ils montrent un dossier de 3-1 et l’attaque a inscrit en moyenne 22,8 points par match. Ce n’est évidemment pas la saison que l’équipe espérait, mais la fin du parcours a de quoi raviver l’espoir à Denver.

21. Bears de Chicago

7-8

Semaine dernière : 17

-4

Les Bears, après un regain de vie dans les dernières semaines, terminent leur saison décevante en queue de poisson. Il devient de plus en plus clair que l’équipe mettra la main sur un quart-arrière pour rivaliser avec Mitchell Trubisky. Marcus Mariota, peut-être?

22. Cardinals de l’Arizona

5-9-1

Semaine dernière : 25

+3

Les Cardinals pourraient faire du bruit l’an prochain. Kyler Murray répond aux attentes et le jeu au sol a été étonnamment productif. Une protection de passe améliorée et du renfort en défensive seront les éléments à attaquer durant la saison morte. Cette équipe est en progression.

23. Jets de New York

6-9

Semaine dernière : 26

+3

Les Jets, malgré leur saison à oublier, pourront au moins se targuer d’avoir joué les trouble-fêtes avec des équipes se battant pour une place en séries. Ils ont en effet surpris les Steelers et les Cowboys cette saison. Ils ne sont donc peut-être pas si mauvais qu’ils en ont l’air.

24. Browns de Cleveland

6-9

Semaine dernière : 20

-4

Odell Beckham s’est encore permis l’une de ses typiques crises de vedette le long des lignes de côté en enguirlandant son entraîneur Freddie Kitchens. Vrai que Kitchens ne fait pas le boulot, mais ce n’est pas comme si Beckham pouvait se vanter de connaître une saison magique.

25. Chargers de Los Angeles

5-10

Semaine dernière : 23

-2

Philip Rivers a confié après une autre douloureuse défaite qu’il souhaitait revenir l’an prochain. Mais au-delà des sentiments, les Chargers doivent penser au futur. Ramener Rivers c’est une chose, mais le faire sans repêcher un jeune quart-arrière, ce serait de la pure négligence.

26. Jaguars de Jacksonville

5-10

Semaine dernière : 24

-2

Les Jaguars ont disputé un autre match horrible, face aux Falcons. Ce club est devenu une farce ambulante avec une défensive qui n’intimide plus personne et une attaque qui est dans le formol jusqu’au quatrième quart. Il n’y a plus de vie, plus de motivation, plus de passion dans cette équipe.

27. Panthers de la Caroline

5-10

Semaine dernière : 27

=

Bienvenue dans la NFL, Will Grier! Inutile de taper sur un quart-arrière à son premier départ, mais le jeune choix de troisième ronde ne semblait pas prêt, lui qui a été victime de cinq sacs et trois interceptions. On aurait aimé le voir plus que durant deux petits matchs.

28. Giants de New York

4-11

Semaine dernière : 28

=

Personne ne va se faire croire que la saison des Giants est un succès, mais il y a de bons jeunes morceaux en place en Daniel Jones, Darius Slayton et Saquon Barkley. Ce dernier a déjà égalé la marque de franchise de Tiki Barber avec trois touchés sur des courses d’au moins 60 verges.

29. Dolphins de Miami

4-11

Semaine dernière : 29

=

Ryan Fitzpatrick a brillé face aux Bengals et même s’il ne faut plus le confondre avec un véritable quart-arrière partant, il aura eu le mérite d’avoir été un excellent leader pour Miami dans cette saison perdue. Quatre victoires avec si peu de talent dans le vestiaire, c’est déjà un miracle.

30. Lions de Detroit

3-11-1

Semaine dernière : 30

=

Les Lions ont choisi de ramener l’entraîneur-chef Matt Patricia pour 2020, ce qui lui permettra d’essayer de relancer l’équipe avec des piliers en santé. Les Lions végètent depuis si longtemps qu’il devient toutefois difficile de croire en une relance avec les effectifs actuels.

31. Redskins de Washington

3-12

Semaine dernière : 31

=

Mine de rien, dans trois des quatre derniers matchs, l’attaque a inscrit au moins 27 points. Il faut voir des signes encourageants où il y en a. Les Redskins devraient repêcher au deuxième rang au prochain repêchage et mettre la main sur l’ailier défensif exceptionnel, Chase Young.

32. Bengals de Cincinnati

1-14

Semaine dernière : 32

=

Les Bengals sont maintenant assurés de repêcher au premier rang et à moins d’un miracle d’une épique proportion, ils opteront pour le quart-arrière Joe Burrow, qui a connu une saison phénoménale à LSU. C’est souhaitable pour un marché qui a désespérément besoin d’un tel vendeur.