/entertainment/celebrities
Navigation

«Maudit que j’aime ma vie de maman!» - Isabelle Desjardins

Coup d'oeil sur cet article

L’animatrice Isabelle Desjardins a rendu hommage aux mères dans une publication Instagram touchante, jeudi, en abordant les difficultés et les joies de son nouveau rôle.   

Alors que son conjoint David Desharnais évolue actuellement pour la formation canadienne de hockey dans le cadre du tournoi de la Coupe Spengler à Davos, en Suisse, Isabelle Desjardins – comme les deux enfants du couple – est clouée au lit, incapable d’assister aux matchs en raison de la maladie.     

  

  

Qu’à cela ne tienne, la jeune maman en a profité pour publier une photo sans filtre de la petite famille «amochée», mais heureuse.     

«J’avais des billets! Je suis hyper malade, Vico aussi... J’ai décidé de m’écouter enfin! J’ai la batterie à terre, donc voici notre set-up pour regarder la game ce soir», écrit-elle en description d’une photo où on la voit couchée en train d’allaiter son plus jeune enfant, Adam. Victor, le plus vieux, est allongé entre les jambes de sa mère.     

Isabelle Desjardins enchaîne en abordant les hauts et les bas de son rôle de «maman à temps plein», soulignant que lors de la naissance de Victor, elle «avait le cœur gros» de voir ses amies avoir leurs soirées arrosées pendant qu’elle devait rester à la maison pour s’occuper du petit.     

«Je voyais mon chum continuer sa vie. Moi, j’étais tout à coup maman à temps plein. J’ai eu de la difficulté à trouver ça juste. Pourtant, je vivais aussi de très beaux moments», décrit-elle.     

  

Voir cette publication sur Instagram

Pas besoin de vous mentionner qu’il n’y a pas de filtre ni de maquillage hahaha ! Ce soir nous sommes a Davos pour la coupe Spengler. J’avais des billets ! Je suis hyper malade, Vico aussi... j’ai décidé de m’écouter enfin ! J’ai la batterie a terre... donc voici notre set-up pour regarder la game ce soir. A mon premier bébé j’avais souvent l’impression d’être forcée à rester chez moi, j’avais le coeur gros de voir mes amies avoir leurs soirées arrosées ! Moi qui pensais avoir assez vécu, moi qui croyais que je serais toujours bien encabané dans la maison avec bébé. Je voyais mon chum continuer sa vie.. moi j’étais tout a coup maman a temps pleins. J’ai eu de la difficulté à trouver ça juste. Pourtant je vivais aussi de très beaux moments. Le temps, l’apprentissage et l’aide de mon conjoint, c’est pas mal ça qui m’a sortit de ce sentiment envahissant. Aujourd’hui c’est carrément tout le contraire, je veux vivre chaque instants avec mes ptits gars, je le sais que je manque rien de ces soirées a l’extérieur de la maison. J’aime être collé avec eux, je me sens coupable de les laisser un petit instant. Ce sont eux ma vie, ma raison d’être. C’est brûlant ! J’ai pas toujours une patience de béton mais maudit que j’aime ma vie de maman. Vous êtes formidables les femmes je vous observe tout le temps pis je vous trouve fortes. Être maman et papa c’est la plus belle mais aussi la plus dure chose a faire. Xoxoxoxox

Une publication partagée par isalechat (@isalechat) le

  

Grâce à l’aide de David Desharnais et de l’apprentissage, la maman ne ressent aujourd’hui plus cette culpabilité.     

«Aujourd’hui, c’est carrément tout le contraire, je veux vivre chaque instant avec mes ptits gars, je le sais que je ne manque rien de ces soirées à l’extérieur de la maison. J’aime être collée avec eux, je me sens coupable de les laisser un petit instant. Ce sont eux ma vie, ma raison d’être.»     

Elle conclut en saluant toutes les femmes qu’elle trouve «fortes». «Maudit que j’aime ma vie de maman!», se réjouit-elle.