/sports/others
Navigation

Une année 2020 qui promet

OLY-2020-TOKYO-JPN-STADIUM
Photo AFP

Coup d'oeil sur cet article

Il ne reste que quelques heures à l’année 2019. Celle-ci a été faste en termes d’exploits sportifs.

La victoire de Bianca Andreescu aux Internationaux des États-Unis, la saison surprenante des Alouettes, l’embauche de Thierry Henry à la tête de l’Impact de Montréal, la première conquête d’un championnat de la NBA par les Raptors de Toronto font partie des événements qui ont marqué les 12 derniers mois.

Le dossier du retour possible du baseball majeur à Montréal a également fait partie de l’actualité sportive à plusieurs reprises. On peut penser qu’il va continuer d’évoluer dans les premiers mois de la nouvelle année.

Parlant de 2020, plusieurs événements internationaux sont au programme. Les Jeux olympiques d’été de Tokyo et l’Euro 2020 sont attendus par les sportifs.

Sur la scène québécoise, les performances du Canadien, de l’Impact et des Alouettes seront encore suivies avec intérêt. Il y aura des hauts et des bas comme c’est le cas toutes les années.

Dans les sports individuels, le tennis et la boxe seront à nouveau à l’avant-plan de la scène sportive. Il est certain que Bianca Andreescu, Félix Auger-Aliassime et Denis Shapovalov attireront les projecteurs vers eux. Une médaille olympique ? Tout est possible dans leur cas.

Pour ce qui est du noble art, Artur Beterbiev, champion unifié des mi-lourds, défendra ses couronnes dans les premiers mois de 2020 contre son aspirant obligatoire. Après cette étape, il tentera de conquérir les deux dernières ceintures de sa division.

Il y a aussi Marie-Ève Dicaire qui sera impliquée dans son premier combat d’unification en carrière en 2020.

Le Journal de Montréal a dressé la liste de 15 événements ou dossiers à surveiller au cours des 12 prochains mois.

Bonne lecture !

Les Yankees au Stade olympique

OLY-2020-TOKYO-JPN-STADIUM
Photo d'archives, AFP

En mars, les Yankees de New York disputeront deux matchs préparatoires contre les Blue Jays de Toronto au Stade olympique. C’est une première visite des Bombardiers du Bronx à Montréal en près de 20 ans. Dans les autres camps d’entraînement, il sera intéressant de suivre l’évolution du Québécois Abraham Toro avec les Astros de Houston.

Des JO sans la Russie

OLY-2020-TOKYO-JPN-STADIUM
Photo d'archives, AFP

La ville de Tokyo accueillera les Jeux olympiques d’été. Une première depuis 1964. Un événement qui sera marqué par l’absence remarquée du drapeau de la Russie qui a été exclue par l’Agence mondiale antidopage dans les dernières semaines. Par contre, les athlètes russes, qui seront en mesure de prouver qu’ils sont propres, pourront tout de même y participer. En raison de ces circonstances, la récolte de médailles de certains pays pourrait en être affectée de façon positive. Andre De Grasse, Jennifer Abel et Penny Oleksiak seront les points de mire de l’équipe olympique canadienne.

Les meilleurs patineurs artistiques à Montréal

OLY-2020-TOKYO-JPN-STADIUM
Photo d'archives, Ben Pelosse

Le Centre Bell sera l’hôte des Championnats du monde de patinage artistique du 16 au 22 mars. C’est la première fois depuis 1932 que Montréal présentera cet événement international. Avec un budget de 15 millions $, les organisateurs s’attendent à des retombées de 36 millions $ pour la métropole. Ce sera une belle occasion pour les amateurs québécois de voir à l’œuvre l’élite mondiale du patinage artistique.

Euro 2020 : des chocs attendus

OLY-2020-TOKYO-JPN-STADIUM
Photo d'archives, AFP

Au soccer, le grand rendez-vous international sera l’Euro 2020 qui sera présenté dans 12 pays différents du 12 juin au 12 juillet. Du ballon rond de haut niveau. On aura droit à des chocs très intéressants dès la phase préliminaire. Le Portugal, champion en titre, tentera notamment de survivre dans le « groupe de la mort » avec la présence des équipes de la France et de l’Allemagne. On peut s’attendre à beaucoup d’action dans les cafés et les bars montréalais au cours de cette période.

Stephen Bronfman ne lâchera pas le morceau

OLY-2020-TOKYO-JPN-STADIUM
Photo d'archives, Agence QMI

En 2019, le groupe d’hommes d’affaires avec Stephan Bronfman en tête a fait des avancées intéressantes dans l’objectif de ramener une équipe du baseball majeur au Québec. Le projet de garde partagée entre Tampa Bay et Montréal a fait beaucoup de bruit aux quatre coins de l’Amérique. On peut s’attendre à ce que le dossier progresse en 2020. Comme Bronfman l’a bien dit : le train n’est plus arrêtable.

Deux Canadiens en F1

OLY-2020-TOKYO-JPN-STADIUM
Photo courtoisie, SportPesa Racing Point

OLY-2020-TOKYO-JPN-STADIUM
Photo d'archives, PIerre-Paul Poulin

La saison 2020 de la Formule 1 s’annonce intéressante avec la présence de deux Canadiens au sein du groupe de pilotes : Lance Stroll (Racing Point) et Nicholas Latifi (Williams). Toutefois, ils ne font pas partie des écuries de pointe et ils devront se contenter de quelques points au classement ici et là. Ailleurs dans le monde du sport automobile, le Québécois Raphaël Lessard aura un volant à temps plein dans la série des camionnettes Gander Outdoors.

Le repêchage de la LNH ou l’année Lafrenière

OLY-2020-TOKYO-JPN-STADIUM
Photo d'archives, Didier Debusschère

Les Montréalais accueilleront les festivités du repêchage de la LNH en juin. Lors de cet encan au Centre Bell, il y a de fortes chances que le premier choix au total soit le Québécois Alexis Lafrenière. L’attaquant de l’Océanic de Rimouski fait tourner les têtes depuis ses premiers coups de patin dans la LHJMQ. Qui aura la chance de sélectionner ce joueur talentueux ?

L’arrivée de Thierry Henry changera-t-elle la donne ?

OLY-2020-TOKYO-JPN-STADIUM
Photo d'archives, AFP

Malgré la conquête du championnat canadien, l’Impact a connu une saison en deçà des attentes placées en eux en 2019. L’arrivée de Thierry Henry à la barre du onze montréalais a été un coup de tonnerre dans le paysage sportif. On verra s’il pourra changer la philosophie d’une formation qui n’a pas pris part aux éliminatoires de la MLS depuis 2016. Ça commence le 19 février avec la Ligue des champions.

Les Raptors tenteront de gagner un deuxième titre de suite

OLY-2020-TOKYO-JPN-STADIUM
Photo d'archives, AFP

Au moment d’écrire ces lignes, les Raptors sont en bonne posture pour participer aux éliminatoires de la NBA. Ils pourraient donc partir à la conquête d’un deuxième titre consécutif. Toutefois, ce sera sans la présence de Kawhi Leonard qui a été le pilier de la formation torontoise l’an dernier. La magie pourrait faire place à une élimination rapide.

Les Alouettes tenteront de poursuivre sur leur lancée

OLY-2020-TOKYO-JPN-STADIUM
Photo d'archives, Chantal Poirier

La saison 2019 a donné droit à de beaux moments chez les Alouettes. L’arrivée de Khari Jones à la tête de l’équipe et l’émergence de Vernon Adams jr au poste de quart ont été les moments forts de la formation de la Ligue canadienne. Cependant, à l’extérieur du terrain, c’est toujours aussi nébuleux. Les Alouettes n’ont toujours pas de propriétaires. Ils ne peuvent pas commencer la prochaine campagne avec la même incertitude qui a plané sur eux durant toute la dernière campagne.

Le Canadien tentera d’éviter une autre exclusion des séries

OLY-2020-TOKYO-JPN-STADIUM
Photo d'archives, Martin Chevalier

Est-ce que le Canadien sera en mesure de prendre part aux prochaines séries éliminatoires ? C’est une question que plusieurs analystes se posent depuis le début de la saison. Le long voyage dans l’Ouest et en Floride sera déterminant pour la suite des choses. Une quatrième élimination en cinq saisons ? Claude Julien et Marc Bergevin se croisent les doigts pour que cela n’arrive pas.

La boxe québécoise retrouvera de son lustre

OLY-2020-TOKYO-JPN-STADIUM
Photo d'archives, Martin Alarie

Au cours des deux dernières années, la boxe québécoise a connu un creux de vague assez importante avec la fin des carrières de Lucian Bute et Adonis Stevenson. La plupart des combats d’envergure, qui impliquent des Québécois, sont presque tous présentés aux États-Unis ou ailleurs dans le monde. Cette tendance pourrait se renverser au cours de la prochaine année. Plusieurs duels d’importance pourraient être présentés au Québec.

Bianca, Félix, Shapo et les autres

OLY-2020-TOKYO-JPN-STADIUM
Photo d'archives, AFP

Le tennis canadien vient de connaître la meilleure année de son histoire avec la victoire de Bianca Andreescu aux Internationaux des États-Unis et une participation à la finale de la Coupe Davis. Félix Auger-Aliassime et Denis Shapovalov ont aussi connu de bons moments au cours de leur saison respective. On peut s’attendre à ce que leur développement se poursuive en 2020 et on pourrait vivre d’autres grands moments.

Kingsbury poursuivra sa domination

OLY-2020-TOKYO-JPN-STADIUM
Photo d'archives, Martin Chevalier

Mikaël Kingsbury a démarré sa campagne 2019-20 sur les chapeaux de roue. On peut s’attendre à ce qu’il poursuive sa domination des dernières années sur les pentes de ski acrobatique aux quatre coins du monde. Il va continuer de repousser les limites de son sport.

La NFL : la passation des pouvoirs

OLY-2020-TOKYO-JPN-STADIUM
Photo d'archives, AFP

Tom Brady et Drew Brees continuent d’épater la galerie avec leurs passes chirurgicales. Toutefois, l’émergence du quart des Ravens de Baltimore Lamar Jackson a marqué la saison 2019-20 de la NFL. La passation des pouvoirs vers la nouvelle génération est bel et bien amorcée.