/auto/reviews
Navigation

Hyundai Venue: sympathique et abordable

auto
Photo courtoisie, Hyundai Le Hyundai Venue est la plus récente addition à la gamme de VUS du constructeur sud-coréen.

Coup d'oeil sur cet article

Il y a un nouveau venu dans le créneau des utilitaires sous-compact. C’est à l’enseigne du constructeur sud-coréen Hyundai qu’on le retrouve et il s’appelle tout simplement Venue.

La gamme des véhicules utilitaires de Hyundai compte un sixième modèle depuis novembre. Il n’est pas le plus petit VUS de la marque, mais plutôt le plus abordable. 

Son constructeur sud-coréen l’a baptisé Venue, un terme emprunté à l’anglais qui n’a rien à voir avec le verbe venir. Il signifie lieu ou emplacement. Ce choix laisse croire que les penseurs de Hyundai ont manqué d’inspiration, car, jusqu’ici, ils avaient trouvé des noms de lieux idylliques bénéficiant d’une sonorité agréable en français pour désigner l’essentiel de leurs VUS : les Kona, Tucson, Palisade et Santa Fe.

Quoi qu’il en soit, après avoir lancé l’imposant Palisade, pour s’imposer dans le créneau des gros VUS à trois rangées de sièges, Hyundai vise maintenant l’autre bout du spectre pour profiter de la popularité croissante dont jouissent les utilitaires de petit format. 

Quasi inexistant en 2010, si ce n’était de l’apparition du Nissan Juke à la fin de cette année-là, le créneau de ces VUS sous-compacts compte désormais une quinzaine de rivaux, qui auront satisfait cette année les besoins d’environ 150 000 automobilistes canadiens et près d’un million d’autres aux États-Unis. 

CRÉNEAU DOMINÉ PAR HYUNDAI

Ce créneau est dominé de loin par le Hyundai Kona suivi (dans l’ordre, au moment d’écrire ces lignes) des Nissan Qashqai et Kicks, du Subaru Crosstrek, du Honda HR-V et du Mazda CX-3. Comme pour les autres créneaux de VUS, celui-ci réunit des modèles à l’allure traditionnelle, massive et anguleuse, comme le Kicks et le HR-V, alors que les autres adoptent une silhouette profilée rappelant celle d’une auto à hayon, comme le Kona et le Crosstrek. 

Or, puisque Hyundai disposait déjà du Kona pour plaire aux acheteurs préférant l’allure auto, le Venue saura mieux satisfaire les adeptes de l’autre esthétique. D’ailleurs, ces deux Hyundai ont des dimensions très proches. Comparativement au Kona, le Venue est vaguement plus court (-125 mm) et plus étroit (-30 mm), et il est aussi haut. Il a même une garde au sol inférieure de 7 mm. Pourtant, au premier coup, on l’imaginerait plus volumineux, le Venue ayant l’air d’un Palisade miniature ! 

Cet utilitaire partage la plateforme de la Hyundai Accent, une voiture sous-compacte. Il reprend également son moteur, un 4-cylindres de 1,6 L. Fort de ses 121 ch, ce moteur atmosphérique produit 113 lb-pi de couple à 4 500 tr/min, des cotes annonçant d’humbles performances. Les 10 s bien comptées qu’il faut pour accélérer de 0 à 100 km/h le confirment. Cela dit, en conduite urbaine, ses accélérations et reprises conviennent parfaitement et ne surprendront pas les habitués des voitures sous-compactes comme l’Accent. 

D’ailleurs, l’acheteur en quête de performances plus relevées optera spontanément pour un Kona, surtout une version munie du 4-cylindres turbo de 1,6 L; un moteur de 175 ch qui retranche deux secondes au 0-100 km/h. Ce consommateur fera ce choix en sachant qu’il devra débourser davantage pour satisfaire ses attentes, les versions du Kona qui sont comparables au Venue coûtant environ 2000 $ à 3 000 $ de plus. 

MOTEUR PEU GOURMAND

Le moteur du Venue est jumelé à une boîte de vitesses manuelle à 6 rapports, du moins pour la version d’entrée de gamme, le Venue Essentiel. Cette particularité, le Kona ne l’offre pas. Toutes les autres versions — les Venue Preferred, Trend et Ultimate — bénéficient de dotations plus riches, mais aussi d’une boîte automatique à variation continue, que le constructeur propose également en guise d’option pour la version Essential (+1300 $). Cette boîte automatique s’avère plus désirable pour sa douceur d’opération, mais aussi parce qu’elle rend leur moteur un peu plus écoperformant. Les cotes de consommation moyennes publiées par le constructeur révèlent une différence d’environ 4 %.

Il faut préciser qu’à l’instar du populaire Nissan Kicks, le Venue n’est offert qu’avec des roues avant motrices. Pour bénéficier d’une transmission intégrale, là aussi, il faut opter pour le Kona. Avec le Venue, le conducteur devra donc s’attendre à un effet de couple occasionnel et à un comportement légèrement sous-vireur à haute vitesse, dans les courbes longues et prononcées. 

En revanche, sa suspension masque bien les défauts du revêtement, du moins pour un véhicule dont l’éventail de prix s’étale de 17 000 $ à 25 000 $. La direction est précise et pas surassistée, alors que le freinage assuré par un tandem disques/tambours (sauf l’Ultimate) se module bien. Ses performances conviendront parfaitement à la vocation urbaine de ce véhicule. Avec ses disques aux quatre roues, la version Ultimate, la plus cossue du lot, bénéficiera d’un freinage un peu plus endurant dans un environnement exigeant, une route de montagne par exemple. 

DOTATION ATTRAYANTE

On choisira le Venue pour la position de conduite plus élevée qu’il procure grâce à sa garde au sol de 170 mm, comparativement à 140 mm pour une Accent, mais aussi à cause du siège du conducteur doté de six réglages (manuels). L’espace intérieur de ces deux véhicules et le volume utile de leur coffre, par contre, sont comparables. D’ailleurs, le coffre du Venue se révèle plus polyvalent qu’on ne l’imaginerait, malgré les dimensions réduites de sa carrosserie.

L’aménagement du tableau de bord est sans reproche. Toutes les commandes sont à portée de main.
Photo courtoisie, Hyundai
L’aménagement du tableau de bord est sans reproche. Toutes les commandes sont à portée de main.

La dotation de série contribuera assurément à la popularité anticipée de ce modèle puisqu’elle procure, entre autres, un climatiseur et des sièges avant chauffants, un écran tactile de 8 po avec les systèmes CarPlay d’Apple et Android Auto, des lève-vitres électriques et un volant télescopique et inclinable. De plus, avec quatre niveaux de dotation, tout acheteur saura trouver son Venue. 

J’avoue avoir un faible pour le Venue Trend, et plus encore le Trend Urban. Moins cher que le modèle haut de gamme Ultimate, le Trend partage une panoplie de systèmes d’aide à la conduite avec le modèle Preferred, un cran plus bas dans la gamme. Sa dotation comprend toutefois un système de détection d’obstacle dans les angles morts et une alarme de trafic arrière transversal qui font défaut à l’équipement du Preferred. À cela s’ajoutent une chaîne audio à 6 haut-parleurs plus intéressante pour des mélomanes, un volant chauffant, accessoire si désirable en ces temps de grand froid, et un toit ouvrant électrique, qui rappelle que l’été n’est finalement pas si loin ! 

Le Venue Trend Urban (photo) peut avoir des agencements deux tons originaux.
Photo courtoisie, Hyundai
Le Venue Trend Urban (photo) peut avoir des agencements deux tons originaux.

Particulièrement élégant, le Trend Urban se distingue par ses puissants phares à DEL, ses sièges habillés de tissus aux motifs modernes et, surtout, aux agencements deux tons originaux exclusifs de sa carrosserie. Le Gris cosmique jumelé au toit jaune acide, entre autres, ne laisse d’ailleurs personne indifférent ! Parions qu’on verra plusieurs Venue comme celui-là sur nos routes cette année !

FICHE TECHNIQUE

Prix de base

17 099 $ (Essential BVM); 18 399 $ (Essential BVA); 21 499 $ (Preferred); 22 599 $ (Trend); 23 099 $ (Trend Urban); 24 899 $ (Ultimate).

Transport et préparation

1810 $

Groupe motopropulseur

L4 DACT 1,6 L; 121 ch à 6300 tr/min, 113 lb-pi à 4500 tr/min. Boîte de vitesses manuelle à 6 rapports ou boîte automatique à variation continue. Roues avant motrices.

Particularités

Suspension indépendante aux roues avant, barre de torsion à l’arrière. Freins à disque aux roues avant, tambours ou disque pleins à l’arrière. Antiblocage de série. Pneus : 185/65R15 (Essential et Preferred), 205/55R17 (Trend et Ultimate).

Cotes

Empattement : 2520 mm; longueur : 4040 mm; largeur : 1770 mm; hauteur : 1565-1590 mm. Poids : 1156-1 251 kg. Volume du coffre : 528-902 L. Capacité de remorquage : le constructeur recommande de ne pas tirer une remorque avec ce véhicule. Volume du réservoir : 45 L. Consommation moyenne (Constructeur; BVA) : 7,5 L/100 km.

Concurrence

  • Buick Encore
  • Chevrolet Trax
  • Fiat 500X
  • Ford EcoSport
  • Honda HR-V
  • Hyundai Kona
  • Jeep Compass
  • Jeep Renegade
  • Mazda CX-3
  • Mini Countryman
  • Mitsubishi Eclipse Cross
  • Mitsubishi RVR
  • Nissan Kicks
  • Nissan Qashqai
  • Subaru Crosstrek
  • Toyota C-HR

Points forts 

  • Silhouette élégante
  • Intérieur polyvalent
  • Conduite agréable

Points faibles

  • Effet de couple occasionnel 
  • Pas de transmission intégrale
  • Dégagement limité pour les jambes à l’arrière

Cotes de l’auteur

  • Consommation 8/10
  • Équipement 7/10
  • Prix 8/10
  • Apparence 8/10
  • Confort à l’avant 8/10
  • Confort à l’arrière 6/10
  • Comportement 7/10
  • Performance 7/10
  • Rangement 7/10

Un coussin gonflable de plus

auto
Photo courtoisie, Hyundai

Le Hyundai Venue a six coussins gonflages de sécurité : des coussins frontaux et latéraux (extérieurs) pour les occupants des places avant et deux rideaux gonflables couvrant la partie supérieure de l’habitacle sur toute sa longueur. Un jour prochain, cet utilitaire en aura peut-être un septième. 

Hyundai a présenté un nouveau sac gonflable avant central. Il se déploie entre le conducteur et le passager avant lors d’une collision latérale pour les protéger de blessures à la tête.

Selon l’Association des constructeurs européens d’automobiles, environ 45 % des séquelles d’un accident sont causées par un choc entre les têtes des occupants des places avant, ou un choc de la tête contre l’habitacle. 

Pour sa part, Hyundai estime que le nombre de blessures à la tête causées par ce genre d’accident diminuerait de 80 % grâce à ce nouveau sac gonflable, qu’on verra dans des véhicules de série dans avenir rapproché.