/qubradio
Navigation

Le chroniqueur Richard Martineau affirme que, dans son métier, il «faut être humble»

Le chroniqueur Richard Martineau affirme que, dans son métier, il «faut être humble»
Photo courtoisie

Coup d'oeil sur cet article

L’animateur et chroniqueur Richard Martineau croit que son métier doit être pratiqué avec beaucoup d’humilité, car les lecteurs ne pensent pas à sa chronique toute la journée.  

«Il faut être humble aussi, là. J’ai essayé d’écrire des romans et je n’ai aucun talent. Ç'a toute pris le bord de la poubelle, c’est vraiment pas bon. Une chronique, là, tu te dis: “90% des gens vont me lire sur le bol de toilette”», a-t-il lancé durant le podcast intitulé Tire-toi une bûche avec Master Bougaricci, sur QUB radio.      

S’il le pouvait, il ne serait pas du genre à réécrire une chronique afin de la modifier.      

«Je ne pense pas au passé. Quand j’ai fini un texte, je l’envoie, il va être publié et je pense au prochain. Je ne suis pas le genre à me relire, puis à relire mes anciens textes. C’est fait, c’est fait», a expliqué Richard Martineau.  

ÉCOUTEZ l'épisode complet de Tire-toi une bûche avec Master Bougaricci mettant en vedette Richard Martineau:  
 

M. Martineau a expliqué que les lecteurs ne pensent plus à sa chronique quelques minutes après l’avoir lue.     

«Le monde te lit et, après ça, l’enfant se lève et, là, ils continuent leur vie et ils ne pensent plus à ta chronique, c’est fini. Faut être très humble.» 

«T’écris une chronique, les gens te lisent sur le bol de toilette et, après ça, ils mettent ça dans le fond de la litière de chat ou ils enveloppent leur poisson avec ton texte», a-t-il ajouté.

Visitez qub.radio pour ne rien manquer de notre programmation quotidienne et de nos baladodiffusions