/entertainment/shows
Navigation

Party du 31 «magnifié»

Des dizaines de milliers de personnes attendues pour défoncer l’année

Coup d'oeil sur cet article

Une expérience « son et lumière » bonifiée, des feux d’artifice plus immersifs, une scène principale plus imposante : d’après les organisateurs, tout sera plus éblouissant, mardi soir, dans le secteur de la Grande Allée, où le Festival d’été orchestre pour la première fois la grande célébration du Nouvel An à Québec.

« Ce sera fort probablement la plus grande édition des fêtes du Nouvel An », anticipe même Louis Bellavance, que l’on connaît pour son rôle au Festival d’été de Québec (FEQ) depuis plusieurs années, et à qui l’on doit la première programmation du festival Toboggan.

Porté à bout de bras pendant une décennie par les commerçants de la Grande Allée, l’événement était en santé et avait déjà « beaucoup de succès », attirant en moyenne 50 000 personnes pour le passage à la nouvelle année.

La machine du FEQ a simplement permis de l’amener plus loin et tout sera, en quelque sorte, « magnifié », enchaîne M. Bellavance, qui se permet de rêver à une foule encore plus importante, mardi soir.

« On est ailleurs »

« Ça devrait être compact comme un soir de Festival d’été », lance-t-il. 

« On a vraiment des contenus forts, puis au niveau des installations, de la production, on est ailleurs aussi, évidemment. Pour le 31, en plus, il y a un aspect pyrotechnique très important qui n’a pas été vu » précédemment, évoque-t-il entre autres.

À moins de vents trop importants, des feux d’artifice seront lancés depuis plusieurs emplacements situés beaucoup plus près des spectateurs, parfois à quelques mètres, au lieu de l’être à partir des plaines d’Abraham. 

« Le côté sound and light, donc la puissance sonore et le kit d’éclairage, ça n’a rien à voir avec ce qui se faisait dans le passé », poursuit M. Bellavance.

Pour entrer dans la prochaine décennie, les festivaliers auront le choix de faire la fête avec le duo de DJ torontois Loud Luxury, ou encore avec la famille Painchaud et 2Frères, sur les deux scènes installées de part et d’autre de la Grande Allée.

Cette quatrième et dernière journée de festival sera entièrement gratuite, après trois soirées de musiques électroniques et urbaines qui nécessitaient l’achat d’un passeport de 60 $.

Enchantés

Sans révéler de chiffres, Louis Bellavance dit que l’achalandage était à la hauteur des attentes durant le week-end. Surtout, les artistes sont tous « enchantés » jusqu’à présent, un grand soulagement pour les organisateurs. 

« Quand on va chercher quelqu’un comme ScHoolboy Q ou Zedd, et qu’on leur demande de nous faire confiance et de s’en venir dans un contexte qui n’a pas fait ses preuves, et pour lequel on a bien peu de chose à démontrer, on prend aussi le risque de nuire à nos relations d’affaires si la participation n’est pas au niveau », fait remarquer le programmateur. 

« C’est un gros projet très audacieux, mais, oui, on est contents de voir que l’on a misé juste à plusieurs égards », dit-il.

Au programme mardi soir

Scène Bell (Place George-V et parc de la Francophonie) : 

  • Haviah Mighty (hip-hop)  |  20 h 30
  • Sleepy Tom (électro)  |  21 h 35
  • Loud Luxury (électro)  |  23 h

Place de l’Assemblée-Nationale :

  • Les Tireux D’Roches (folk et traditionnel)  |  20 h 30
  • La Famille Painchaud et ses invités, les 2Frères (folk et traditionnel)  |  22 h 15 

À savoir  

  • Programmation gratuite dans son intégralité
  • Les sites ouvrent à 19 h (à l’exception du village d’hiver, lequel ouvre à 13 h)
  • Circulation automobile perturbée dans le secteur de la Grande Allée Est
  • Service bonifié sur les lignes de Métrobus 800, 801 et 807
  • Le cannabis et ses produits dérivés sont interdits ; seul l’alcool acheté sur place peut être consommé sur les sites