/sports/hockey/canadien
Navigation

Des notes au bulletin des entraîneurs

Panthers c. Canadiens
Photo Martin Chevalier

Coup d'oeil sur cet article

B- Claude Julien

Panthers c. Canadiens
Photo Pierre-Paul Poulin

Après le revers de 2 à 1 contre le Lightning de Tampa Bay, jeudi, Julien a dit de son équipe qu’on ne pouvait pas lui reprocher son ardeur au travail. À ce sujet, c’est vrai. Dans l’ensemble, le CH a travaillé fort depuis le début de l’année. Mais il n’y a pas juste le travail, il faut aussi du talent. Avec les nombreux blessés à l’attaque, Julien devra profiter des prochains mois pour offrir le plus d’expérience possible à des jeunes comme Jesperi Kotkaniemi, Nick Suzuki, Ryan Poehling et Cale Fleury. Il faut préparer le terrain pour le futur.

C + Luke Richardson

Panthers c. Canadiens
Photo Chantal Poirier

Richardson parle constamment à ses défenseurs pendant un match. Il a le respect de ses joueurs qui répondent bien à ses directives. Shea Weber décrit son entraîneur des défenseurs comme un élément très positif de son retour au sommet de son art cette année. Responsable de l’infériorité numérique, Richardson n’a toujours pas déniché la bonne formule même s’il mise sensiblement sur les mêmes effectifs que l’an dernier.

B- Dominique Ducharme 

Panthers c. Canadiens
Photo Jean-Francois Desgagnes

Ducharme a passé des heures précieuses en début de saison avec Jonathan Drouin, son ancien protégé avec les Mooseheads de Halifax. Drouin avait une confiance à rebâtir après une saison difficile. Avant de se blesser au poignet gauche contre les Capitals à Washington, Drouin traversait de bons moments. Ducharme reçoit également une bonne note pour le jeu de l’équipe en supériorité numérique. 

Même si les partisans critiquent souvent les présences de Nick Cousins et Jordan Weal en avantage numérique, le CH a redoré son blason dans ce département en s’élevant parmi les 10 meilleures formations de la LNH. Le jour et la nuit avec l’an dernier. 

Kirk Muller

Panthers c. Canadiens
Photo Pierre-Paul Poulin

C’est plus difficile d’offrir une note pour le travail de Muller. Il conseille Julien dans ses choix stratégiques, mais il n’est plus le responsable principal de l’avantage numérique, cette mission appartenant maintenant à Ducharme. Lors des entraînements, Muller donne les directives en expliquant les exercices au tableau. 

 C- Stéphane Waite

Panthers c. Canadiens
Photo Martin Chevalier

Waite est l’un des meilleurs entraîneurs des gardiens de la LNH. Il jouit depuis longtemps d’une très bonne réputation. On juge toutefois son travail par les performances de ses gardiens. Carey Price ne joue pas à la hauteur de son talent avec une moyenne de 3,00 et un taux d’efficacité de ,901. Keith Kinkaid porte maintenant l’uniforme du Rocket de Laval. Dans de telles conditions, Waite ne peut obtenir une grosse note.

À la mi-saison

  • 41 matchs (18-17-6) : 42 points
  • 13e dans l’Association de l’Est
  • Buts marqués par match : 3,17 (12e LNH)
  • Buts accordés par match : 3,22 (22e LNH)
  • Supériorité numérique : 22,9 % (9e LNH)
  • Infériorité numérique : 76,0 % (25e LNH)
  • Nombre de tirs par match : 35,5  (1er LNH)
  • Nombre de tirs accordés par match : 31,4 (15e LNH)
  • Au cercle des mises en jeu : 50,4 % (14e LNH)
  • Buts marqués à cinq contre cinq : 87 (12e LNH)


► Statistiques avancées (pour calculer le taux de possession de rondelle)

Indice Corsi (compilation des tirs au but, des tirs bloqués par des rivaux et les tirs hors cible) : 54,09 % (2e LNH)