/news/currentevents
Navigation

Une mère et son fils ont perdu la vie dans la collision à Labelle

Coup d'oeil sur cet article

Les deux victimes de la collision mortelle survenue jeudi soir à Labelle, dans les Laurentides, sont une mère de 76 ans et son fils de 44 ans.  

Originaires de l’Annonciation, Marie-Paule Lagacé et François Arthur Sarrazin ont tragiquement perdu la vie lorsque le véhicule que conduisait la dame a dévié de sa voie avant de percuter une voiture venant en sens inverse.  

Plusieurs proches étaient réunis hier pour se soutenir dans l’épreuve.   

« Évidemment, nous sommes en état de choc. Mes frères, sœurs et moi vivons notre deuil en famille », a souligné avec émotion au téléphone l’une des filles de Mme Lagacé, Liza Sarrazin.   

Selon la Sûreté du Québec, la conductrice du deuxième véhicule impliqué dans le face-à-face, un VUS, a été transportée à l’hôpital pour des blessures mineures.   

« Pour l’instant, une fausse manœuvre ou une distraction pourraient être des hypothèses probables », a indiqué la sergente Marie-Michèle Moore, en ajoutant que les deux véhicules subiront une inspection mécanique.  

Encore un accident  

Le tronçon de la route 117 sur lequel est survenu l’accident est reconnu comme un secteur problématique depuis près d’une dizaine d’années.  

Selon le comité SOS 117, un groupe de pression qui réclame l’élargissement à quatre voies de la route 117 entre Lac-des-Écorces et Mont-Laurier, on a dénombré depuis 2010 pas moins de 33 décès et 37 accidents graves sur ce tronçon, cela avant même la plus récente tragédie qui fait deux nouvelles victimes.  

« Il n’y en a pas assez qui a été fait. On compte encore trop souvent des accidents sur la route 117, surtout au nord de Labelle », déplore le maire de la municipalité de Labelle, Robert Bergeron, qui insiste sur le fait que les risques y sont accrus puisque les véhicules se croisent à haute vitesse.  

« Secteur problématique »  

Le ministère des Transports devrait relocaliser la route, en raison de la courbe dangereuse, ajoute Daniel de la Chevrotière, directeur du Service de sécurité incendie de Labelle.   

« C’est un secteur qui est problématique, il y a beaucoup d’accidents à cet endroit-là », soutient-il.  

Joint hier, le porte-parole du ministère des Transports, Gilles Payer, a dit ne pouvoir commenter l’accident qui fait toujours l’objet d’une enquête, mais a rappelé toutefois qu’un « projet routier d’envergure » pour réaménager le tronçon dangereux est présentement à l’étude.  

Commentaires

Vous devez être connecté pour commenter. Se connecter

Bienvenue dans la section commentaires! Notre objectif est de créer un espace pour un discours réfléchi et productif. En publiant un commentaire, vous acceptez de vous conformer aux Conditions d'utilisation.