/news/society
Navigation

Il lance son commerce grâce à des étudiants

Coup d'oeil sur cet article

RIVIÈRE-DU-LOUP | Un nouveau commerce du Bas-Saint-Laurent a pu ouvrir ses portes l’été dernier grâce à quatre employés de 14 à 17 ans, pour qui c’était un premier emploi. 

La Crèmerie/chocolaterie Piloup, à Rivière-du-Loup, a commencé à servir des crèmes glacées molles en juillet avec quatre ados. Sans ces jeunes, le commerce aurait eu du mal à ouvrir ses portes. 

« Ç’a bien été, on a eu une bonne expérience. Je les ai formés durant deux semaines. Ils ont appris très vite, on apprend sur le tas en restauration et service à la clientèle », a dit Anthony Plourde, le propriétaire.  

Faire des affaires dans une petite ville permet aussi de connaître certains jeunes avant de les embaucher, comme Vincent Pelletier, 14 ans, qui était aussi chronométreur au hockey. 

« Ça me tentait [de travailler], car je voulais de l’argent. Mes amis, certains travaillent, mais pas mal ne travaillent pas. J’économise, car j’aime beaucoup les voitures, et je veux en avoir une belle pour ma première », dit Vincent Pelletier.  

Anthony Plourde a lui-même eu son premier vrai emploi à l’aréna à l’âge de 15 ans, puis dans un restaurant. Selon lui, les jeunes sont à leur affaire et peuvent apprendre rapidement à gérer les tâches qu’ils ont à faire et les clients, qui sont parfois mécontents.