/qubradio
Navigation

Affaire Matzneff: Denise Bombardier dénonce la lâcheté de la justice française

Denise Bombardier
capture d’écran YouTube, INA Culture

Coup d'oeil sur cet article

Denise Bombardier a dénoncé lundi la «lâcheté» de la justice française qui a mis plus d’une trentaine d’années avant d’ouvrir une enquête pour viols contre l’écrivain Gabriel Matzneff.  

• À lire aussi: La «mal-baisée» - la chronique de Denise Bombardier  

«La justice de la France n’est jamais intervenue, a soutenu la chroniqueuse du Journal à l’émission Dutrizac sur QUB radio. Ça a pris 30 ans.»  

  

  

L’affaire Matzneff secoue l’Hexagone depuis la parution du livre de Vanessa Springora, Le Consentement, dans lequel elle raconte comment elle a été séduite par l’écrivain, alors qu’elle n’avait même pas 14 ans.  

La semaine dernière, la justice française a annoncé avoir ouvert une enquête contre l’écrivain pour «viols commis sur mineur» de moins de 15 ans.   

«Ça dit aussi la complicité de ce milieu-là [judiciaire] qui n’osait pas toucher à ces personnages qui contrôlaient une partie du milieu littéraire français», a déploré Mme Bombardier, qui avait dénoncé Gabriel Matzneff en 1990, sur le plateau de l’émission littéraire française Apostrophe, animée par Bernard Pivot.  

En entrevue avec Benoît Dutrizac, Denise Bombardier a regretté que la justice française ait mis trois décennies avant d'agir contre l’homme de 83 ans. Non seulement les livres de Gabriel Matzneff circulaient, a-t-elle insisté, mais l’écrivain participait aussi à des émissions «où il se répandait pour expliquer» «comment la chair fraîche l’attirait et comment les vierges l’attiraient».  

Pour Mme Bombardier, cette affaire témoigne de la «lâcheté», de la «veulerie» et de la «perversion» du milieu judiciaire en France.  

La chroniqueuse a par ailleurs souligné le «courage inestimable» de Vanessa Springora pour la publication de son livre-choc sur son expérience avec Gabriel Matzneff. «Ce livre-là, il faut le lire», a-t-elle souligné.

Visitez qub.radio pour ne rien manquer de notre programmation quotidienne et de nos baladodiffusions