/entertainment/tv
Navigation

«Fugueuse»: le courage de dénoncer

Coup d'oeil sur cet article

À quelques heures de la diffusion de la deuxième saison de la série Fugueuse à TVA, Ludivine Reding est fébrile et tout sourire. «Ça nous amène tellement ailleurs. Il y a de nouveaux personnages, une nouvelle histoire.» 

• À lire aussi: Fugueuse - la suite: Retrouvailles attendues 

Quatre ans ont passé depuis que Fanny a eu le courage de témoigner contre Damien, mais tout n’est pas réglé pour la jeune fille qui a été forcée de se prostituer. 

«Ça serait un peu le conte de fées de dire qu’après quatre ans, Fanny va super bien, que tout est réglé et qu’elle reprend sa vie normale. Elle a vécu de gros traumatismes. Elle va apprendre des choses sur la mort d’Ariane et devra faire face à ses anciens démons: Damien, Carlo, Natacha», a expliqué au Québec Matin Ludivine Reding qui ne veut pas trop en dévoiler sur l’intrigue de cette nouvelle saison. 

Fugueuse a connu un incroyable engouement lors de sa diffusion à l’hiver 2018. La série a levé le voile sur la triste réalité des jeunes filles et femmes au Québec. Il en a découlé plusieurs témoignages de cette triste réalité. 

Ludivine Reding avait rencontré des fugueuses afin de s’inspirer pour son personnage. Les jeunes femmes étaient à l'époque moins disposées à raconter ce qu’elles ont vécu, mais les choses ont changé. 

«Depuis la diffusion de Fugueuse, j’ai eu beaucoup de témoignages de femmes, de filles, de familles qui m’ont nourrie durant deux ans», a fait savoir la comédienne. 

«Quand on parle maintenant des fugueuses, on comprend mieux le phénomène et ce que ces filles-là vivent. Ces femmes-là m’inspirent. Ces femmes ont eu le courage d’aller parler [de les faire accuser] pour que ces hommes-là payent pour ce qu’ils ont fait», appuie la comédienne. 

Le premier épisode de la deuxième saison de Fugueuse sera diffusé ce soir à 21h, sur les ondes de TVA.