/sports/fighting
Navigation

David Lemieux connaît son prochain adversaire

David Lemieux connaît son prochain adversaire
Photo Martin Chevalier

Coup d'oeil sur cet article

Le boxeur David Lemieux se frottera au Polonais Robert Talarek, le 21 février, à Rimouski. 

Le Québécois, qui disputera son deuxième combat en carrière chez les 168 lb, avait préalablement vaincu Maksym Bursak le 7 décembre, au Centre Bell.   

Talarek (24-13-3, 16 K.-O.) est un vétéran de 36 ans qui œuvre chez les professionnels depuis 2013. En novembre dernier, il a livré un verdict nul contre son compatriote Aleksandr Strecki.   

En plus de Lemieux (41-3-0, 34 K.-O.), un autre boxeur entraîné par Marc Ramsay sera en action au Colisée Financière Sun Life. En effet, Erik Bazinyan (24-0-0, 18 K.-O.) se mesurera au Finlandais Timo Laine (27-12-0, 11 K.-O.).   

«Les adversaires de David et d’Erik se ressemblent en plusieurs points», a indiqué Ramsay dans un communiqué d’Eye of the Tiger Management. «Talarek et Laine sont des vétérans aguerris qui ont boxé à plusieurs reprises au niveau international en offrant toujours une bonne opposition. Ça nous permet d’atteindre deux objectifs, soit d’avoir des combats compétitifs, mais également d’offrir aux partisans de boxe de Rimouski un spectacle de qualité.»   

En demi-finale de l’événement, Simon Kean (18-1-0, 17 K.-O.) affrontera l’Américain Daniel Martz (19-8-1, 16 K.-O.). Ce dernier est surnommé «la montagne», et ce, en raison de ses 6 pi et 7 po.   

Nurzat Sabirov (10-0-0, 9 K.-O.), Avery Martin-Duval (4-0-0, 3 K.-O.), Leila Beaudoin (4-1-0, 2 K.-O.), Sébastien Roy (8-0-0, 1 K.-O.), Hubert Poulin (1-0) et Mathieu Duguay (0-0) seront également de cette carte de boxe. Leurs adversaires respectifs seront dévoilés ultérieurement.

«L’année du retour du vrai Lemieux»

Le boxeur québécois David Lemieux a de grands plans pour 2020 : retrouver les sommets et faire oublier sa performance en demi-teinte contre Max Bursak le 7 décembre dernier.

Malgré sa victoire, Lemieux avait peiné contre l’Ukrainien. Il aura l’occasion de prouver que tout cela n’était qu’un accident de parcours dès le 21 février prochain, alors qu’il affrontera le Polonais Robert Talarek à Rimouski.

Le cogneur de 31 ans avait patienté 15 mois avant de pouvoir affronter Bursak. Cette année, il entend se battre beaucoup plus souvent et avec tout l’aplomb auquel il a habitué les amateurs de boxe.

«On s'attend à une année active et ce sera l'année du retour du vrai Lemieux», a déclaré le boxeur au réseau TVA Sports, quelques heures après la conférence de presse annonçant son combat à Rimouski.

Lemieux entend aussi rester chez les 168 livres même si son combat contre Bursak, qui était son premier dans cette catégorie, n’a pas été un succès total.

«Chez les 168 livres, on veut laisser une belle marque, et le 21 février, j'aurai un adversaire solide devant moi et je serai dans ma grande forme», a indiqué le Québécois, qui assure que ses ennuis lors de son précédent combat étaient liés à sa trop longue période d’inaction.

«On a compris les petites erreurs qui ont été faites», a-t-il indiqué, assurant que lui et son équipe n’ont jamais eu de craintes ou de doutes à la suite de ce duel.

Enfin, Lemieux a également admis que les succès récents de son compatriote Jean Pascal, qui a passé la mi-trentaine, l’impressionnent et l’inspirent beaucoup.