/lifestyle/books
Navigation

La Grande Bibliothèque écarte Gabriel Matzneff

La Grande Bibliothèque écarte Gabriel Matzneff
Photo d'archives

Coup d'oeil sur cet article

MONTRÉAL – Bibliothèque et Archives nationales du Québec (BAnQ) a annoncé mardi après-midi que le journal de l’écrivain Gabriel Matzneff sera retiré de la Collection universelle de la Grande Bibliothèque.  

L’institution a pris cette décision après que la maison d’édition française Gallimard eut indiqué, plus tôt dans la journée, qu’elle ne commercialiserait plus les ouvrages du journal de Gabriel Matzneff, qu’elle publiait depuis 1990.  

«Cette décision a été prise en considérant les particularités de la situation», a précisé la direction générale de la Grande Bibliothèque dans un communiqué.  

L’auteur Gabriel Matzneff, 83 ans, est dans la tourmente depuis deux semaines à la suite de révélations de Vanessa Springora, directrice des Éditions Julliard, qui l’accuse, dans son livre intitulé Le consentement, de l’avoir séduite et d’avoir abusé de sa naïveté alors qu’elle n’avait pas encore 14 ans. La dame est aujourd’hui âgée de 47 ans. Une enquête a été ouverte 24 heures après la sortie du bouquin pour «viols commis sur mineur».  

Gabriel Matzneff n’avait jamais caché son penchant pour les enfants, décrit dans des propos très évocateurs dans ses différents écrits.  

Lundi, Denise Bombardier, qui avait publiquement condamné Matzneff sur le plateau de l’émission française Apostrophe, en 1990, a déploré à haute voix, au micro de Dutrizac, sur QUB radio, la lenteur avec laquelle la justice française a réagi aux agissements de l’écrivain, la qualifiant de «lâche», «veule» et «perverse».