/news/health
Navigation

Les cliniques d’hiver encore méconnues

Coup d'oeil sur cet article

Alors que les urgences débordent encore et toujours en cette période de grippe, une majorité de Québécois ignore soit l’existence des cliniques d’hiver ou les endroits où les trouver. 

«Moi, j’avais encore le réflexe d’aller à l’urgence. Des cliniques d’hiver, je n’en ai pas entendu parler», a affirmé un patient rencontré par TVA Nouvelles, mardi, alors qu’il se rendait à l’hôpital Maisonneuve-Rosemont de Montréal. D’autres patients rencontrés au même endroit ont aussi mentionné ne pas connaître ces cliniques. 

Pourtant, il y a 59 cliniques d’hiver en fonction au Québec cette année. Une simple recherche sur internet permet de localiser celle qui est la plus près de vous. 

«Ce sont des cliniques pour tous les problèmes. Il ne faut pas penser que ce n’est que pour la grippe ou l’influenza. Il faut vraiment considérer que c’est des cas généraux. C’est des plages supplémentaires offertes», a expliqué Réal Barrette, médecin responsable de la clinique Maisonneuve-Rosemont. 

Selon l’Institut national de santé publique du Québec, l’indice d’activité grippale demeure élevé, mais avec une tendance stable. 

«Le virus circule encore beaucoup, d’où l’importance de la vaccination pour les personnes qui sont visées par le programme, des personnes à risque élevé de complications», a insisté Bruno Turmel, directeur de la Santé publique. 

Et pour ceux qui l’ont malheureusement déjà contractée et qui n’ont pas d’autres problèmes de santé, le repos et la patience sont de mise. 

Lancées en janvier 2019, les cliniques d’hiver accueillent, de décembre à mars, des patients présentant des symptômes de grippe ou de gastro-entérite. Les problèmes de santé non urgents sont également traités. Ces cliniques offrent aussi de l’aide psychosociale. 

Cette année, des cliniques ont été ouvertes dans les régions du Saguenay–Lac-Saint-Jean, de la Capitale-Nationale, de Montréal, de l’Outaouais, de Lanaudière, des Laurentides et de la Montérégie.