/finance/business
Navigation

L’intelligence artificielle du Québec au service de LG

Element AI devient partenaire du géant sud-coréen

Coup d'oeil sur cet article

La jeune entreprise québécoise d’intelligence artificielle Element AI, financée à coup de millions de dollars par la Caisse de dépôt et le gouvernement du Québec, a annoncé hier un important partenariat avec le géant sud-coréen LG au Consumer Electronic Show (CES) de Las Vegas.

Pour Element AI, ce nouveau mariage est hautement stratégique. 

Lancée en 2016, la jeune techno, cofondée par Yoshua Bengio et Jean-François Gagné, doit développer de nouveaux produits pour s’imposer dans le marché.

Des défis

En s’associant avec la branche d’intelligence artificielle de LG appelée ThinQ, Element AI espère arriver à concevoir de nouveaux produits vedettes avec la multinationale.    

« Ce partenariat stratégique est un indicateur important que les chefs de file de l’industrie comme LG sont de plus en plus conscients des défis que pose l’opérationnalisation de l’IA, en particulier au point d’interface avec les utilisateurs humains », a indiqué le PDG et cofondateur d’Element AI, Jean-François Gagné, par communiqué.

Il a été impossible de connaître les détails financiers de son nouveau protocole d’entente avec la compagnie coréenne.

Mise en scène

Plus tôt en journée, Jean-François Gagné a partagé la scène avec le président et chef des technos du géant coréen de LG, I.P. Park, pour discuter d’enjeux touchants l’intelligence artificielle.

Deux mois après avoir pu s’entretenir avec l’ancien président des États-Unis, Barack Obama, Jean-François Gagné, a pu offrir une fois de plus de la visibilité à son entreprise en pleine messe mondiale du CES.   


► Element AI vient d’amasser 200 millions $, dont la moitié provient de la Caisse et du gouvernement du Québec.