/qubradio
Navigation

Conflit irano-américain: Amir Khadir soulagé par le discours de Trump

Amir Khadir
Photo d'archives, Simon Clark Amir Khadir

Coup d'oeil sur cet article

Se disant «excessivement préoccupé, attristé et atterré» par la crise qui oppose les États-Unis et son pays natal, l’Iran, l’ex-député Amir Khadir s’est avoué tout de même rassuré par le discours prononcé par le président Donald Trump, mercredi.

Invité à l’émission Là-haut sur la colline, l’ancien porte-parole de Québec solidaire était appelé à commenter les plus récents développements dans l’escalade de tensions entre Washington et Téhéran.

Ce faisant, M. Khadir a soutenu que la carte de l’apaisement jouée par le président américain lors du point de presse de mercredi matin lui avait permis de pousser «un soupir de soulagement».

  • ÉCOUTEZ l'entrevue d'Amir Khadir à QUB radio: 

«J’étais très content qu’il lise son texte, qu’il ne se mette pas à dire des choses, à improviser. [...] On peut raisonnablement penser qu’il y a eu un "sauve la face" et que tout le monde va s’en tenir à ça», a-t-il commenté au micro d’Antoine Robitaille.

Bien que très critique de Donald Trump, l’ex-représentant de la circonscription de Mercier a ainsi malgré tout tenu à saluer la retenue dans les dernières heures du dirigeant américain.

«Je suis presque rendu à dire que je le remercie d’avoir montré, pour une fois, un peu de sagesse, pour ne pas avoir poussé plus loin la démesure», a-t-il soutenu.

Rappelant son opposition aux conflits du début du millénaire en Afghanistan et en Irak, M. Khadir a conclu en mentionnant qu’il «n’y a rien à gagner à lancer des guerres».

Visitez qub.radio pour ne rien manquer de notre programmation quotidienne et de nos baladodiffusions