/lifestyle/hangout
Navigation

Les coups de cœur de Fabienne Colas

Fondu au noir
Photo courtoisie Fabienne Colas

Coup d'oeil sur cet article

Actrice, productrice et réalisatrice, Fabienne Colas fait partie des visages connus de la communauté haïtienne montréalaise. Surnommée la « Reine des festivals », elle en a fondé huit à Montréal, Toronto, Halifax, New York et Port-au-Prince, dont les connus Festival International du Film black de Montréal et le Festival Haïti en Folie. Arrivée à Montréal en 2003, elle se considère aujourd’hui une véritable Montréalaise et nous dévoile ses endroits préférés un peu partout en ville.

LE RESTAURANT FAVORI ? 

Chez Lien
Courtoisie Chez Lien
Chez Lien

Agrikol
Photo Instagram @agrikol_mtl
Agrikol

J’en ai plusieurs ! Si on veut parler de nourriture haïtienne accessible à tous, je vais dire le restaurant Agrikol. Du côté français, j’aime beaucoup aussi le Café Cherrier. C’est accessible et sympa. L’été, c’est un charme. Puis, il y a un restaurant asiatique haut de gamme que j’aime beaucoup qui s’appelle Chez Lien, sur la Rive-Sud. C’est vraiment inégalé pour moi !   

L’ENDROIT POUR PRENDRE UN VERRE ?  

La Maison du Jazz
Photo instagram @maisondujazz
La Maison du Jazz

La Maison du Jazz. Je suis une amoureuse de la musique, du jazz et de la musique live. Le cadre est enchanteur. C’est magnifique et je trouve que c’est un petit joyau à Montréal. Pour prendre un verre, c’est vraiment parfait. 

L’ACTIVITÉ PRÉFÉRÉE ? 

Je vais de temps en temps danser de la salsa. J’aime m’éclater en dansant, car cela m’approche de mes racines caribéennes et latines. C’est une façon pour moi de m’exprimer. Ma grande passion est aussi de voyager et d’aller à la rencontre des cultures. Finalement, un bon livre fait toujours du bien. Le dernier que j’ai eu beaucoup de plaisir à lire était Becoming de Michelle Obama. Elle se raconte avec une candeur inégalée.

L’ÉVÉNEMENT CULTUREL LE PLUS COURU ?  

Le Festival Nuit d’Afrique
Photo tirée du site festivalnuitsdafrique.com
Le Festival Nuit d’Afrique

Je dois dire que je participe toujours aux événements qui se distinguent et qui font briller la ville. Par exemple, le Festival de Jazz que je rebaptiserais le Festival de musique black de Montréal, puisqu’on y reçoit tellement d’artistes d’origine noire. En outre, le Festival Nuit d’Afrique est devenu avec les années une réelle tradition. J’adore que l’on puisse s’immerger dans plusieurs cultures, tous ensemble. Je trouve vraiment que cela facilite la cohésion sociale. Il y a également le Festival RIDM et Fantasia, qui ont des créneaux très spécifiques, et je trouve que c’est unique à Montréal. Je ne cacherai pas non plus mon implication dans le Festival International du Film black de Montréal et du Festival Haïti en Folie. 

SI J’ÉTAIS MAIRE DE MONTRÉAL, JE... ?   

J’instituerais un bureau du potentiel de Montréal ! Il s’agirait d’un bureau où des recruteurs seraient amenés à développer des talents et à soutenir le potentiel culturel, social et artistique. On aurait sous le radar les prochains Xavier Dolan, Denys Arcand, les festivals d’envergure internationale... Bref, tout ce qui pourrait positionner Montréal à l’international. L’objectif est de dire : brillez, et dites que cela vient de Montréal !

UN MOT POUR DÉCRIRE MONTRÉAL ?      

Joie de vivre !