/news/health
Navigation

Les enfants ne sont pas épargnés par la grippe

Coup d'oeil sur cet article

MONTRÉAL | La grippe frappe, mais les enfants sont très affectés par de nombreux autres problèmes de santé, comme le virus respiratoire syncytial (VRS), sans compter des pneumonies, des bronchiolites et de l'asthme.

Cette situation fait en sorte que les urgences des hôpitaux pédiatriques sont elles aussi engorgées. Au CHU Sainte-Justine, à Montréal, jusqu’à 250 patients sont vus quotidiennement aux urgences.

Il s’agit cependant d’une amélioration depuis la période des Fêtes où jusqu’à 400 patients étaient alors vus chaque jour.

Cette hausse d’achalandage était causée, entre autres, par le fait que plusieurs cliniques avaient fermé leurs portes.

«Cette incertitude a poussé des parents à consulter énormément dans nos urgences pédiatriques», a expliqué jeudi le Dr Antonio D’Angelo, chef des urgences au CHU Sainte-Justine.

C’est d’ailleurs le cas de Jennifer Guinn, dont la fille souffre d’une bronchiolite, une Inflammation des bronchioles. Mme Guinn a fait des pieds et des mains pour voir son pédiatre avant de se rendre au CHU Sainte-Justine.

«Malheureusement, la clinique où son pédiatre se trouve était fermée pendant deux semaines», a-t-elle déploré.

Mme Guinn et sa fille devraient quitter l’hôpital dans les prochains jours, mais l’hiver ne fait que commencer pour les équipes médicales.

Depuis lundi, les cliniques d'hiver et les cliniques fonctionnent au maximum de leur capacité, mais on s'attend à d'autres débordements aux urgences durant les prochaines semaines.