/news/politics
Navigation

Robert Poëti à la mairie de Montréal: «si Coderre y va, c’est certain que je n’irai pas»

L'ancien ministre libéral Robert Poëti, le vendredi 22 février 2019.
JEAN-FRANCOIS DESGAGNES/JOURNAL L'ancien ministre libéral Robert Poëti, le vendredi 22 février 2019.

Coup d'oeil sur cet article

MONTRÉAL – L’ancien ministre des Transports du Québec Robert Poëti estime qu’il est trop tôt pour décider de briguer la mairie de Montréal en 2021, et il ne se présentera pas si Denis Coderre entre dans la course.  

«Ma décision de m’en aller à la mairie de Montréal n’est pas prise», a affirmé Robert Poëti au microphone de Dutrizac à QUB radio, vendredi matin.   

«Quand même bien que je dirais que ça m’intéresse aujourd’hui, c’est complètement inutile. Ça va se passer dans un an et demi», a renchéri celui qui, depuis son retrait de la politique provinciale, est devenu PDG de la Corporation des concessionnaires automobiles du Québec.   

Écoutez l'entrevue complète ici: 

Alors que le nom de Denis Coderre circule énormément, autant en ce qui a trait à la direction du Parti libéral du Québec qu’à la mairie de Montréal, Robert Poëti ne serait pas surpris du retour de ce dernier en politique.   

«Il s’est remis en forme, il a retravaillé sa santé [...], il a sûrement dû prendre une leçon de cette fin abrupte de mandat», a-t-il souligné.   

Si certains sont étonnés de voir le nom de Robert Poëti circuler cette semaine, ce dernier affirme avoir été approché, non pas par des membres de l’ancienne équipe Coderre, mais plutôt par des gens du milieu des affaires et des citoyens du quotidien.   

Demeurant en ce moment à Québec, il dit toujours aimer autant Montréal, sa ville natale, et avoir envie de s’impliquer. «Si je peux aider les gens de Montréal en quelque part, oui, je vais le faire», a-t-il dit.   

Une équipe Coderre-Poëti?  

Ayant été ministre responsable de la Métropole et ayant collaboré étroitement avec Denis Coderre durant son mandat, M. Poëti dit toutefois qu’il n’a jamais été question de se présenter à la succession de la mairesse Valérie Plante aux côtés de l’ancien maire.   

«Ce n’est pas prévu. On n’a jamais parlé de ça», a-t-il indiqué à Benoît Dutrizac.