/news/green
Navigation

Restez donc à la maison ce matin...

Les Québécois étaient en mode préparation hier en prévision du cocktail météo annoncé pour plusieurs régions

Coup d'oeil sur cet article

Le cocktail météo qui s’abat sur le Québec depuis hier soir incite les autorités à conseiller de faire la grasse matinée et à retarder les déplacements, même si elles assurent être prêtes à intervenir.  

• À lire aussi: Pluie verglaçante et neige: cocktail météo en fin de semaine au Québec  

«Je n’aime pas crier au loup, mais chaque fois qu’on a de la pluie verglaçante, on assiste à une épidémie de chutes, de fractures et d’accidents de voiture», a prévenu hier le Dr Marco Charneux, chef de l’urgence à l’hôpital Santa Cabrini, à Montréal.   

Routes glissantes et trottoirs dangereux pourraient être à l’origine de nombreux incidents aujourd’hui. Il recommande donc de limiter les déplacements, comme l’ont fait la Sûreté du Québec (SQ) et Urgences-santé.   

Les voitures éclaboussaient tout sur leur passage au coin des rues Duluth et Saint-Urbain, hier à Montréal, en roulant dans l’eau.
Photo Agence QMI, Joël Lemay
Les voitures éclaboussaient tout sur leur passage au coin des rues Duluth et Saint-Urbain, hier à Montréal, en roulant dans l’eau.

«On conseille fortement aux gens de se déplacer à partir de midi, a pour sa part suggéré Alexandre Parent, météorologue d’Environnement Canada. Les conditions s’amélioreront tout au long de la journée.»   

D’ici là, le Québec devrait avoir reçu de 10 mm à 30 mm de verglas, par endroit.   

Entre 15 cm et 30 cm de grésil et de neige s’y seront mélangés, principalement en Mauricie et à Québec. Et la température devrait tourner autour de -5 °C à Montréal.   

Redoux  

Un redoux de 4 °C avait pourtant réchauffé la métropole hier. Mais vers 20 h, une chute s’est fait ressentir.   

«On ne se bat pas à armes égales contre la météo. Ça dégringole de 10 °C en deux heures. Ça nous en prend huit pour déblayer le réseau», a fait remarquer avec résilience Philippe Sabourin, porte-parole de la Ville de Montréal, hier.   

Celle-ci a dû travailler en amont afin de contrer ce «yoyo» météorologique qui a apporté son lot de pluie.   

«On a reçu environ un pouce [24 mm] d’eau en une journée. L’équivalent d’un mois complet. C’est exceptionnel, s’est étonné M. Sabourin. On a mis tous les efforts pour que ce soit sécuritaire, mais il faut que les gens en soient conscients.»   

Tout le monde est prêt  

Le ministère des Transports du Québec (MTQ) se disait aussi prêt.   

«Ça fait déjà plusieurs jours qu’on se préparait. Toutes nos ressources sont mobilisées, a assuré Sara Bensadoun, du MTQ. On va suivre les bulletins et avoir des équipes aux endroits stratégiques.»   

Des trentaines de sorties de route comme celle-ci ont eu lieu hier dans la région de Québec.
Photo tirée de Facebook
Des trentaines de sorties de route comme celle-ci ont eu lieu hier dans la région de Québec.

Le verglas pourrait aussi plonger des résidents dans le noir. Hydro-Québec aura une centaine de camions prêts à intervenir aujourd’hui, a indiqué hier son porte-parole Cendrix Bouchard.   

«On ne fera pas travailler d’employés pour rien. Ils seront frais et dispos s’ils ont à être déployés. Le verglas, c’est imprévisible, selon l’endroit où il tombe. On demande aux gens d’être patients», a-t-il ajouté.    

Nombreux étaient ceux qui ont pris leurs précautions hier dans les quincailleries et les épiceries pour faire des provisions. Nourriture, sacs de sable, crampons, lampes de poche et bougies ont été très populaires.   

Inondations  

L’eau accumulée faisait craindre aux résidents d’être inondés à Saint-Clet, hier soir, en Montérégie.
Photo Courtoisie
L’eau accumulée faisait craindre aux résidents d’être inondés à Saint-Clet, hier soir, en Montérégie.

Ailleurs, la ville de Sherbrooke appréhendait les inondations en soirée. À Saint-Clet, en Montérégie, des résidents étaient sur le qui-vive et craignaient que le niveau de l’eau atteigne leur maison.   

Du côté de Yamachiche, en Mauricie, l’autoroute 40 était ensevelie de neige et la visibilité était réduite en raison du grésil.   

Et il y a aussi eu au moins une trentaine de sorties de route au courant de la journée, dans la région de Québec.   

À l’aéroport Montréal-Trudeau, 30 vols ont été annulés hier. Ceux-ci peuvent cependant avoir été causés par les conditions météorologiques à l’étranger.   

– Avec l’Agence QMI 


 

► Pour consulter la météo, cliquez ici.